Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Travail"
Nombre d'articles trouvés: 18 (Article 11 tot 18)

Les déplacements domicile-travail représentent en moyenne 37 km en 62 minutes

La mesure a été effectuée par SD Worx qui constate une certaine stabilité par rapport à une précédente analyse effectuée en 2009. Les auteurs avertissent toutefois: il existe une corrélation linéaire entre le temps de trajet et le souhait de changer de travail. Celui qui passe plus de 45 minutes par jour dans les trajets recherche plus souvent un nouveau travail.

Comment les jeunes Wallons sortis de l’enseignement en 2016 s’insèrent-ils à l’emploi?

Cette question a été étudiée par le service Veille, analyse et prospective du marché de l’emploi du Forem. Le taux global d’insertion ne cesse de progresser depuis cinq ans pour atteindre, en 2016, un niveau même supérieur à celui des années 2009 et 2010. Quant au délai d’insertion, il se réduit légèrement, avec 64 jours en moyenne avant la première occupation contre 67 jours en 2015.

Le revenu est un déterminant du bien-être, mais son impact reste relativement limité

Pour le Belge « moyen », avoir un niveau de revenu suffisant et avoir un travail sont les facteurs qui jouent le plus pour être en situation de « bien-être », mais derrière la santé, mentale comme physique. En moyenne, le Belge est satisfait de sa vie. Sur une échelle comprise entre 0 et 10, il évalue son bien-être à un peu plus de 7,5 points. Tous les Belges ne sont toutefois pas égaux en la matière.

Pour plus d’un Belge sur deux, le travail ne sera pas tenable jusqu’à la pension

Si une grande majorité des employeurs sondés par Partena (65%) prévoient de garder leurs travailleurs jusqu’à 67 ans (l’âge légal de la pension en 2030), 54% des Belges pensent toutefois que leur travail n’est pas tenable jusqu’à cette échéance. Cependant, ils envisagent des solutions et le temps partiel y est largement plébiscité par plus d’un travailleur sur deux (57%).

Application du Travail faisable et maniable: encore du pain sur la planche!

Plus d’un employeur sur quatre disent ne pas connaître la loi sur le Travail faisable et maniable. C’est le chiffre étonnant qui ressort d’un sondage publié par Acerta. Parmi les employeurs qui la connaissent, à peine 30% la mettent en pratique. Si les travailleurs semblent surtout traduire le Travail faisable et maniable en horaires flottants et télétravail, les employeurs se posent avant tout des questions par rapport aux heures supplémentaires.

Combien de temps travaillons-nous?

C’est la question que s’est posé Acerta en marge de la fête du Travail, ce 1er mai. Sur base des chiffres portant sur une période de cinq ans (2012-2016) pour un sous-ensemble de 240.000 travailleurs, il apparaît que 71% du temps de travail théorique est effectivement presté. Autre constat: le pourcentage du temps de travail effectif par rapport au temps de travail théorique ne fait que diminuer.

À quoi ressemblera le travail indépendant en 2030?

C’est à cette question que l’Observatoire Alptis a tenté de répondre via une étude réalisée en partenariat avec l’institut Futuribles. Il en découle quatre scénarios possibles d’évolution pour le travail et la protection sociale, à l’heure où d’aucuns annoncent à grands gris la disparition programmée du travail salarié.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages