Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Pénurie"
Nombre d'articles trouvés: 11 (Article 1 tot 10)

Les profils TIC sont les plus recherchés

Quelque 4,6% de la population occupée en Belgique travaille dans une fonction informatique. Ces spécialistes sont parmi les profils les plus recherchés sur notre marché du travail, indique Statbel, l'office belge de statistique: le taux de vacance d’emploi du secteur des TIC est, avec 6,6%, bien supérieur à celui de l’ensemble des secteurs (3,6%).

Le seuil à franchir pour changer d'emploi est en train de baisser

Dans les entreprises confrontées à une pénurie de main-d'oeuvre, le personnel se montre plus ouvert à l'idée de trouver un nouvel employeur: près d’un travailleur sur deux se dit alors prêt à changer d’entreprise, montre une enquête publiée par Tempo-Team. Plus d’une entreprise sur trois serait ainsi à risque de perdre des talents suite à la pénurie de main-d'œuvre.

Engager les meilleurs candidats coûte de plus en plus cher

Le marché du travail manque de candidats offrant la juste combinaison de compétences et de personnalité. Et, dans le même temps, la demande en talents ne fait que croître. Dans ce contexte, les futures recrues disposant des bonnes qualifications et aptitudes peuvent et osent exiger un salaire toujours plus élevé lors de l’entretien d’embauche. Sept employeurs sur dix se disent forcés d’augmenter leur budget de recrutement.

Le décalage entre enseignement et marché du travail s'accentue, à en croire les employeurs

Ils sont deux sur trois à le dire: la difficulté à pourvoir les postes vacants est plus frappante que jamais. L'une des causes principales identifiées est le décalage entre ce que propose l'enseignement et les besoins du marché du travail. Cette fracture est plus nette au sud (75%) qu'au nord du pays (52%). Mais d'après 44 % des employeurs, le manque de main-d'œuvre technique et scientifique y contribue aussi.

Plus de 7 entreprises sur 10 freinées par la pénurie sur le marché de l’emploi

Le constat ressort du panel Acerta composé de 459 employeurs. Dans 11 % des cas, l’employeur ne trouve pas de solution à la pénurie sur le marché de l’emploi et il ne peut pas pourvoir de postes vacants pour lesquels il a du travail. 8 % des employeurs avouent même refuser du travail parce qu’ils n’ont ou ne trouvent tout simplement pas les personnes pour effectuer le travail.

Le nombre d’ingénieurs diplômés en hausse, mais il en manque toujours 500 en Belgique francophone

Agoria Wallonie, essenscia wallonie et la Confédération Construction Wallonne estiment actuellement à 500 le nombre de diplômés ingénieurs supplémentaires qu’il faudrait chaque année pour répondre à la demande des entreprises. Ces trois fédérations sectorielles, associées à deux fédérations d’ingénieurs (la FABI et l’UFIIB), s’engagent pour continuer le travail de sensibilisation auprès des jeunes pour les encourager à entreprendre des études d’ingénieur.

« Une seule mesure ne suffit pas pour régler le problème des emplois vacants », dit la FEB

La pénurie sur le marché du travail ne cesse de croître, affirme la FEB: en moyenne sur les trois premiers trimestres de 2017, près de 130.000 étaient vacants. Pour faire baisser le taux de vacance, une seule mesure ne suffira pas, estime la fédération patronale qui plaide en faveur d’un effort et d’une responsabilité partagés du politique, des employeurs, de l'enseignement et des demandeurs d'emploi eux-mêmes.

Le nombre d’emplois vacants atteint des sommets

La hausse continue du nombre d’emplois vacants se poursuit avec un chiffre de plus de 140.000 au 3e trimestre de 2017, relève la FEB. Cela constitue une hausse de plus de 30.000 emplois vacants par rapport à l’année dernière. En moyenne sur les 3 premiers trimestres de 2017, près de 130.000 étaient vacants. Notre pays a connu une hausse de plus de 25.000 emplois vacants (+24,2%) par rapport à la même période l’année dernière.

Plus d’un quart des offres d’emploi restent en ligne plus de 60 jours

Les statistiques du site d’offres d’emploi Indeed montrent que près de 29% des offres sont encore en ligne en Belgique après 60 jours en moyenne. C’est principalement en Flandre-Occidentale que les employeurs éprouvent des difficultés à trouver des travailleurs qualifiés. 34,8% des offres d’emploi y sont encore en ligne après 60 jours. La part des offres d'emploi encore en ligne après 60 jours est également élevée dans la province de Luxembourg (28,5%).

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages