Mots-clés

Vous retrouvez ici les articles relatifs au tag "Cash For Car"
Nombre d'articles trouvés: 11 (Article 1 tot 10)

Le « cash for car » fait un flop

L’allocation de mobilité (mieux connue sous le nom de « cash for car ») ne remporte pas un franc succès, c’est le moins qu’on puisse dire. Il ressort en effet des chiffres d’Acerta qu’au cours de la première année de vie du système, seules 65 voitures de société sur 100.000, soit 0,065% de toutes les voitures de société, ont ainsi été supprimées. Le budget mobilité devrait susciter plus d’enthousiasme.

Cash for car geen succes

De mobiliteitsvergoeding (beter bekend als cash for car) is geen succes. Uit cijfers van HR-dienstverlener Acerta blijkt dat in het eerste jaar dat het systeem bestaat slechts 65 op 100.000 bedrijfswagens of 0,065 procent op deze manier van de weg zijn gehaald. Er zal waarschijnlijk meer animo zijn voor het mobiliteitsbudget dat volgende week wordt goedgekeurd door de Kamer.

Un bénéficiaire d’une voiture de société sur deux qui l’échangeraient contre du cash s’achèterait une voiture privée à la place

C’est un des enseignement du Baromètre sur la voiture de société des Belges et ses alternatives pour se rendre au travail. Près de quatre Belges sur dix accepteraient d’abandonner leur voiture de société contre une augmentation nette de 740 euros. En retour, près de la moitié s’achèteraient une petite voiture personnelle. Seuls deux Belges sur dix ont déjà reçu des propositions d’alternatives à la voiture de la part de leur employeur pour se rendre au travail.

« Cash for Car »: la loi concernant l’instauration d’une allocation de mobilité enfin publiée !

Malgré les réticences du Conseil d’Etat, la loi du 30 mars 2018 instaurant une allocation de mobilité et consacrant le projet du gouvernement fédéral de mettre en place un système 'Cash for Car', a été publiée ce lundi 7 mai 2018, indique le cabinet d’avocats Claeys & Engels. Tout en précisant les conditions du système.

Cash for car: la mesure adoptée, reste maintenant à convaincre…

La loi relative à l'allocation de mobilité a été votée, mais sans convaincre les employeurs, ni les travailleurs. Près de sept travailleurs sur dix disposant d'une voiture de société n'auraient pas accepté l'emploi actuel sans la voiture de société. Et près de six employeurs sur dix estiment être dans l'obligation de proposer des voitures de société pour rester compétitifs.

Budget mobilité: les éléments de l’accord politique

La loi relative à l’instauration de l’allocation mobilité (cash for car) a été votée en plénière à la Chambre le 15 mars 2018. Le kern a conclu ce matin un accord et a posé les jalons d’un projet de loi relatif au budget de mobilité. Cet accord doit encore être traduit en texte et est susceptible de faire l’objet d’adaptations. Conseillère au Centre de compétence Emploi & Sécurité sociale de la FEB, Marie-Noëlle Vanderhoven éclaire les principales lignes de cet accord.

Steeds meer bedrijfswagens (en vrouwen halen hun achterstand deels in)

De mobiliteitsvergoeding/cash-for-car is een feit. De bedrijfswagen als voordeel in natura, met een sociale en fiscale voorkeursbehandeling versus loon in geld, zou voortaan wat baan moeten ruimen voor alternatieven. Maar zal het zo’n vaart wel lopen? De bedrijfswagen blijft een statussymbool en de catalogusprijzen van de auto’s die werknemers als bedrijfswagen aangeboden krijgen, stijgen.

Un travailleur sur deux serait favorable à un budget mobilité

Les employeurs et les travailleurs ne sont pas vraiment informés des conditions de l’allocation de mobilité dont le projet de loi a été introduit le mercredi 10 janvier à la Chambre, ni du budget mobilité qui va encore un peu plus loin. Le budget mobilité semble toutefois emporter plus d’adhésion que l’allocation de mobilité : un peu plus de la moitié (51,8 %) des travailleurs interrogés par SD Worx disent s’y intéresser.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages