< Retour au sommaire

Voyages d’affaires: Londres reste la plus fréquentée en dépit des premiers effets du Brexit

L’an passé, les voyageurs d’affaires belges ont plus souvent pris l’avion vers l’Espagne, et beaucoup moins vers le Royaume-Uni. Malgré tout, Londres reste la ville européenne la plus fréquentée par les voyageurs d’affaires du Belux. Les États-Unis demeurent la première destination intercontinentale, bien que l’Inde progresse rapidement dans le classement.

C’est ce que révèle la dernière édition du BCD Travel Cities & Trends Report analysant les principales destinations aériennes des voyageurs d’affaires de Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg. Question: les effets du Brexit commencent-ils à se faire sentir? Londres est toujours la première destination aérienne des voyageurs d’affaires belges, même s’ils furent 12% en moins à l’avoir visitée en 2017. Les conséquences du Brexit et les multiples attaques terroristes expliquent vraisemblablement cette tendance à la baisse, estiment les auteurs.

Madrid (2ème) et Milan (3ème) conservent leurs places, chacune connaissant une légère hausse. Des évolutions importantes sont observées dans le top 3 des destinations intercontinentales: malgré une position inchangée en tête de classement, New York enregistre comme Londres une baisse de fréquentation de 12% auprès des voyageurs d’affaires belges. Dubaï, avec une baisse de 20%, passe de la seconde à la quatrième place au profit de Singapour et Washington.

L’an dernier, l’économie italienne a connu une croissance inattendue. Cela se traduit par le nombre de vols vers ce pays, qui détrône l’Allemagne, en tête du classement les années précédentes. L’Espagne se hisse à la troisième place. La République Tchèque gagne également du terrain en 10ème position. Malgré une légère diminution, les États-Unis gardent leur position en tête des destinations intercontinentales. La Chine (-15%) et les Émirats arabes unis (-11%) connaissent une baisse significative, et perdent une place. La réduction de la production pétrolière par l’OPEP a certainement joué un rôle, notent les auteurs du rapport. En revanche, le Maroc, avec une fréquentation en hausse de 10%, tire son épingle du jeu, de même que l’Afrique du sud, qui intègre pour la première fois le classement et prend la huitième place avec une croissance de 16%.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages