< Retour au sommaire

Une représentation syndicale contribue à de meilleurs résultats pour l’entreprise

La présence d’un syndicat dans une entreprise a un effet positif sur la qualité du travail. C’est une bonne nouvelle pour les travailleurs à titre individuel, mais aussi pour les entreprises: elle peut mener à une plus forte productivité, une meilleure rétention et moins d’absentéisme.

L’effet positif résulte de la diminution du niveau de stress, l’amélioration de l’équilibre travail-vie privé et l’accroissement du bien-être. Ces conclusions ressortent de l’étude intitulée ‘Union representation, collective voice and job quality – An analysis of a survey of union members in the UK finance sector’, produit par les professeurs et chercheurs de plusieurs institutions britanniques: la Warwick Business School, l’University of London, la Cass Business School, ainsi que Unite (le plus grand syndicat de Grande-Bretagne avec quelque 1,42 million de membres). Elle se base sur une enquête menée par Unite dans le secteur financier. 3.087 travailleurs y ont participé, répartis dans 174 entreprises (dont 41% sont actifs dans de grandes banques et 13% dans des compagnies d’assurances).

Cette recherche représente un signal important pour les entreprises qui voudraient de débarrasser de la présence syndicale. Dans le secteur financier au Royaume-Uni, les syndicats sont présents dans 43,3% des entreprises. Ce qui est beaucoup comparé à une présence moyenne de 21% dans les entreprises du pays. En 2004, cette proportion était encore de 24%, pour 64% en 1980.

D’après l’enquête, trois des quatre dimensions de la qualité du travail sont meilleures dans les entreprises ayant une représentation syndicale: le contenu du travail, l’équilibre travail-vie privée et le stress professionnel, même si le lien entre la présence syndicale et le stress n’était pas aussi explicitement présenté. Surprise: sur la sécurité d’emploi, le lien n’est par contre pas établi. Ce qui, pour un des professeurs pilotant l’enquête, ne serait pas étonnant: les décisions à ce sujet sortent la plupart du temps du champ de responsabilité des représentants syndicaux dans l’entreprise.

Source: Warwick Business School (wbs.ac.uk) et Unite (unitetheunion.org)

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages