< Retour au sommaire

Un travailleurs sur quatre est prêt à changer de travail pour réduire son temps de trajet

Le Belge passe du temps sur la route: un travailleur sur dix effectue un trajet simple de plus d’une heure pour se rendre au travail, quatre autres ont un trajet simple de plus de 30 minutes. Une enquête récente met en évidence qu’un travailleur sur quatre serait prêt à changer de travail pour réduire son temps de trajet. Un sur six est même prêt à raboter son salaire au passage, de 129 euros en moyenne.

Ces constats ressortent du Baromètre de Partena Professional sur le temps de trajet domicile-lieu de travail des Belges. La distance moyenne parcourue entre le domicile et le lieu travail du Belge est de 21 kilomètres, et c’est le cas depuis 2013. Les plus grands navetteurs sont les Limbourgeois avec une moyenne de 43 kilomètres par jour, suivis des habitants de Flandre Occidentale avec 31 kilomètres et des Namurois qui arrivent en troisième place avec une moyenne de 28 kilomètres. C’est sans surprise que les Bruxellois travaillent plus près de leur domicile avec une moyenne de 8 kilomètres de trajet. Les Bruxellois sont également les travailleurs les moins mobiles avec les Luxembourgeois: 87% travaillent dans leur propre région. Suivent ensuite de très près les Liégeois dont 86% travaillent dans la région de Liège. Au contraire des travailleurs de Flandre Occidentale qui ont davantage tendance à chercher un travail à l’extérieur de leur province, seuls 35% d’entre eux travaillent dans la région.

Un travail plus proche de chez soi

Plus d’un quart des travailleurs belges (26%) trouvent qu’ils habitent loin de leur lieu de travail, et ce chiffre monte à 84,3% pour ceux qui effectuent un trajet de plus d’une heure. Un Belge sur quatre est même prêt à changer de travail pour réduire son temps de trajet. Et c’est d’autant plus le cas pour les jeunes, 32% d’entre eux changeraient de travail pour diminuer la distance parcourue chaque jour, contre 26% des 35-55 ans et 15% des 55 ans et plus. 16% de ces Belges seraient également prêts à sacrifier une partie de leur salaire mensuel pour avoir un job plus proche à hauteur de 129 € net en moyenne. Pour ceux qui réalisent un trajet de plus d’une heure, le montant atteint 177 €. «

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages