< Retour au sommaire

Un employeur sur cinq tolère la pause-magasin

Un petit saut rapide chez le boucher durant les heures de travail? Ou au supermarché voisin? Un patron sur cinq n’y voit pas de problème.

Quitter le bureau durant les heures de travail pour aller faire une course ou pour récupérer le petit à la crèche? D’après un sondage mené auprès de 528 employeurs par Unizo, un certain nombre de travailleurs flamands peuvent répondre positivement à cette question.

Un employeur sur cinq ne voit pas d’inconvénient à ce qu’un de ses collaborateurs s’absente brièvement pour se rendre au magasin. Et, pour d’autres raisons, certains se montrent plus tolérants encore, comme par exemple l’entretien du véhicule ou une visite à la maison communale. Plus le rendez-vous est urgent, plus le patron va se contrer compréhensif. Il y aura dès lors plus de latitude encore donnée pour une visite chez le dentiste ou chez le docteur.

Un patron qui laisse la porte ouverte à ce type de flexibilité s’expose naturellement à des abus. Une petite heure au magasin peut vite se muer en absence de deux heures. « Baliser la chose est donc essentiel. Vous travaillez sur base de la confiance, mais ce concept n’est pas élastique. En cas d’exagération, il convient de rapidement intervenir », conseille l’Union des entrepreneurs indépendants.

Sources: De Standaard (standaard.be) et Unizo (unizo.be)

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages