< Retour au sommaire

RSE: beaucoup d'intentions, encore trop peu d'actions

Près de sept entreprises sur dix sont convaincues que la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est une nécessité. Dans bien des cas, elle reste toutefois une bonne résolution déclinée en mission et vision. En pratique, le sujet est assez nébuleux et confus, à défaut d’être mise en rapport avec la production locale ou le bien-être du client, voire la politique RH.

Ces constats ressortent du premier « CSR Monitor Belgium » réalisé à l’initiative de BNP Paribas Fortis et Trendhuis. Un échantillon représentatif de 640 entreprises, grandes et petites, a fait l'objet d'un sondage approfondi sur la vision qu’elles ont à développer une démarche responsable et sur leurs réalisations.

Ce sondage épingle 7 constats …

  1. Presque 70% des entreprises sont convaincues que la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est une nécessité pour survivre dans ce monde en forte évolution. Tant les grandes entreprises que les PME se sentent responsables de leur stratégie RSE.
  2. 56% des entreprises sont convaincues qu'une démarche durable peut déboucher sur des économies à long terme mais à court terme, elles craignent les concurrents moins sensibilisés à la problématique, l'investissement de temps et d'argent, le manque de savoir-faire dans ce domaine, de même que l'augmentation du coût de leurs produits et services.
  3. Le contenu à donner à la notion d'entreprise socialement responsable est plus clair pour les grandes entreprises que pour les PME. Pour la moitié des entreprises interrogées, la RSE est encore synonyme de geste charitable.
  4. Aujourd'hui, la RSE est surtout un thème de discussion qui est interne dans les entreprises. Le savoir-faire concernant la RSE se trouvent essentiellement à la direction et auprès du management. Il y a moins de concertation sur la RSE avec les actionnaires et la communauté locale entre autres.
  5. La RSE est encore une question théorique: ainsi voyons-nous surtout la RSE comme une bonne résolution déclinée en mission et vision. Mais dans la pratique, le sujet est assez nébuleux et confus : ainsi la RSE n'est-elle encore guère mise en rapport avec la production locale ou le bien-être du client. Et la PME n'établit pas toujours le lien avec la politique des ressources humaines.
  6. Les efforts consentis en matière de RSE sont généralement jugés en interne: cela va de l'auto-évaluation au dialogue avec les parties concernées. Les systèmes et les normes sont moins utilisés. Quant aux objectifs de développement durable définis par l'ONU, ils sont encore éloignés des préoccupations des entreprises interrogées.
  7. Elaborer des plans d'avenir concernant les projets RSE est très difficile: nombres d'entreprises le voudraient mais manquent d'outils pratiques. Il n'y a que très peu de partenariats dans le domaine.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages