< Retour au sommaire

Rompre le lien entre salaire et ancienneté

Fin 2014, le Conseil supérieur de l’emploi rédigeait un avis sur la relation entre salaire et ancienneté. Cette problématique reste d’actualité, particulièrement dans le cadre des discussions autour de l’encouragement à l’emploi des travailleurs âgés et à l’agilité dans l’emploi, commente Alice Defauw du Centre de Compétence Emploi & Sécurité sociale de la FEB.

Dans la majorité des pays européens, on constate une augmentation du salaire avec l’ancienneté. Cela s’explique par l’accroissement d’expérience et de connaissances durant la carrière. C’est l’expérience, et non l’âge, qui est ainsi rémunérée. Une comparaison entre pays montre cependant que les salaires évoluent davantage avec l’âge en Belgique que dans les autres pays. Cela se traduit par une tension salariale élevée entre le salaire moyen des 50-59 ans et celui des 30-39 ans.

L’avis du Conseil met également en avant l’existence d’une relation négative entre la tension salariale et le taux d’emploi des travailleurs âgés de 55 ans et plus. Les pays où la tension salariale est plus faible connaissent des taux d’emploi des âgés plus élevés. Parmi ces pays se retrouvent la Suède, l’Allemagne, le Danemark, le Royaume-Uni, les Pays-Bas ainsi que la Finlande. Ce n’est par contre pas le cas de la Belgique, qui se classe parmi les pays les moins performants en termes d’emploi des travailleurs de 55 ans et plus, aux côtés de l’Espagne, de l’Italie et de la France.

On observe également que l’âge auquel le salaire est le plus élevé dans la carrière est bien plus avancé en Belgique que dans les autres pays. Le pic de salaires atteint ainsi 57 ans dans notre pays face à 50 ans en Allemagne, 51 ans au Royaume-Uni, 53 ans au Danemark et 55 ans aux Pays-Bas.

La FEB rappelle l’importance de supprimer les freins et obstacles qui entravent l’encouragement de l’emploi des travailleurs plus âgés. Les barèmes d’ancienneté constituent un frein au maintien et à l’embauche des 55 ans et plus. Réformer la politique salariale en la faisant davantage évoluer avec des critères objectivables tels que l’évolution des compétences et de la productivité plutôt qu’avec l’ancienneté reste une piste essentielle.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages