< Retour au sommaire

Reprise à plusieurs vitesses sur le marché belge de l’emploi

Quelque 6% des 750 employeurs interrogés par ManpowerGroup prévoient de renforcer leurs effectifs d’ici la fin de l’année, tandis que 4% planifient de les réduire. 89% ne prévoient aucun changement. La Prévision Nette d’Emploi reste stationnaire (+2). Les intentions de recrutement sont plus optimistes en Flandre, prudentes à Bruxelles et négatives en Wallonie.

« Le marché de l’emploi évolue dans la bonne direction et les signes de reprise se multiplient, estime Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup BeLux. Les résultats de notre baromètre confirment la tendance observée lors de la publication des derniers chiffres trimestriels du nombre d’offres d’emploi par les trois services régionaux de l’emploi, VDAB, Actiris, et le Forem. Au cours du 2e trimestre 2015, les offres d’emploi ont connu une croissance spectaculaire de 20.9% en Flandre par rapport à l’an dernier, alors qu’elles progressaient de 5.5% à Bruxelles et reculaient légèrement de 1.8% en Wallonie. Pour le prochain trimestre, le degré de confiance des employeurs varie également fortement selon les régions ou les secteurs. Les incertitudes qui pèsent encore dans cette période post-récession incitent les employeurs à la prudence, en particulier en Europe. On peut néanmoins s’attendre à plus de mouvement sur le marché du recrutement car, dans un contexte déjà plus favorable, les gens sont davantage prêts à changer de travail et oser prendre le risque de saisir de nouvelles opportunités. »

Retour à l’optimisme en Flandre

En Flandre (+7), les employeurs rapportent leurs intentions les plus optimistes depuis le 3e trimestre 2011. C’est une progression de 4 points en comparaison trimestre et annuelle. Les employeurs bruxellois (+3) rapportent également des intentions de recrutement positives, même s’ils se montrent plus prudents. Les prévisions sont en léger recul de 1 point par rapport au trimestre précédent et de 2 points par rapport au 4e trimestre 2014. Les perspectives sont nettement moins favorables en Wallonie (-4): la Prévision Nette d’Emploi est négative et atteint son niveau le plus faible depuis le 2e trimestre 2013, en recul de 5 points par rapport au trimestre précédent et de 3 points par rapport au même trimestre l’an dernier.

Dans les secteurs

Les perspectives d’emploi pour le prochain trimestre sont positives dans sept des 10 secteurs sondés. Les employeurs des secteurs de l’Electricité, gaz et eau (+10, au plus haut depuis le 2e trimestre 2011) rapportent les intentions de recrutement les plus optimistes, suivis par les employeurs du secteur des Industries extractives (+6). Les prévisions d’embauche sont modérément positives dans trois secteurs (tous trois à +4) : l’Agriculture et la pêche (meilleur score depuis le 2e trimestre 2011), l’Horeca et le secteur des Services publics, de l’éducation, de la santé et des services collectifs. Le rythme des embauches restera faible dans le secteur de l’Industrie manufacturière (+2) et le secteur de la Finance, de l’assurance, de l’immobilier et des services aux entreprises (+1). Les employeurs de trois secteurs rapportent des perspectives d’emploi négatives pour le prochain trimestre: le Transport et la logistique (-1), le Commerce de gros et de détail (-2) et la Construction (-2).

Par rapport au trimestre précédent, les intentions de recrutement progressent dans cinq secteurs alors qu’elles reculent dans quatre autres. Par rapport au 4e trimestre 2014, la confiance des employeurs se détériore dans 5 secteurs et s’améliore dans quatre autres.

Dans le monde

Près de 59.000 employeurs ont été interrogés par ManpowerGroup dans 42 pays et territoires afin de mesurer leurs intentions de recrutement pour le 4e trimestre 2015. Les intentions de recrutement sont positives dans 36 des 42 pays et territoires sondés. Cependant, la majorité des employeurs restent prudents dans leurs prévisions et attendent des indicateurs plus significatifs de reprise avant d’accroître plus fortement leurs recrutements. Dans l’ensemble, l’optimisme des employeurs est contrasté par rapport à l’étude du 3e trimestre 2015 et du 4e trimestre 2014. Les prévisions s’améliorent en comparaison trimestrielle dans 15 pays mais reculent dans 20 autres et restent inchangées dans 7 pays. En comparaison annuelle, elles progressent dans 16 pays, se replient dans 21 autres et sont stables dans 5 pays.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages