< Retour au sommaire

Records sur le marché belge du travail en 2018

2018 a été une année très favorable pour notre marché du travail: les principaux indicateurs du marché du travail évoluent positivement. C’est ce qu’indique Statbel, l’office belge de statistique, sur base des résultats de l'Enquête sur les forces de travail pour l'année 2018. 69,7% des 20 à 64 ans exerçaient un emploi, et c’est avant tout le taux d’emploi des femmes qui augmente. Pour la première fois, plus de la moitié des 55 à 64 ans exerçaient un emploi.

En 2018, 64,5% des 15 à 64 ans avaient un travail. Si on se limite au groupe d'âge des 20 à 64 ans, ce chiffre s'élève à 69,7%. Le taux d’emploi des 20 à 64 ans se situait encore sous les 70% aux premier et deuxième trimestres de 2018 mais a atteint un niveau record en dépassant cette barre de 70% tant au troisième (70,1%) qu’au quatrième trimestres (70,5%). Le taux d’emploi moyen de 2018 (69,7%) augmente ainsi fortement par rapport à 2017, lorsqu’il se chiffrait encore à 68,5%. L'objectif dans le cadre de la stratégie UE-2020 est que 73,2 % des personnes âgées de 20 à 64 ans aient un travail d’ici 2020. C’est avant tout le taux d’emploi féminin qui augmente, ce qui réduit l’écart avec celui des hommes. Dans ce groupe d'âge, ce chiffre s'élève actuellement à 73,9% chez les hommes et à 65,5% chez les femmes. Le taux d’emploi augmente dans toutes les régions, mais les différences sont grandes: 74,6% des Flamands âgés de 20 à 64 ans sont au travail. Ce chiffre s'élève à 63,7% en Wallonie et à 61,4% à Bruxelles.

Le taux de chômage BIT des 15-64 ans s’élève à 6%

Le taux de chômage des 15-64 ans selon les définitions de Bureau international du Travail s'élevait à 6% en 2018. Il s'agit de la moyenne annuelle la plus faible depuis le début de l'enquête continue en 1999. Le taux de chômage baisse fortement par rapport à l’année dernière lorsque le pourcentage s’élevait à 7,1%. Le taux de chômage des femmes se situe 0,7 point de pourcentage en dessous de celui des hommes. Le taux des femmes s’élève en 2018 à 5,6% contre 6,3% chez les hommes. L’écart entre les deux sexes s’est creusé en 2018. En 2017, le taux de chômage des femmes (7,1%) différait peu de celui des hommes (7,2%).

Le chômage est en régression dans toutes les tranches d’âge. Les jeunes (15-24 ans) enregistrent le taux de chômage le plus élevé: 15,8%. Le taux de chômage des 25-49 ans et des 50-64 ans s'élève à respectivement 5,7% et 4%. Le taux de chômage recule dans toutes les régions mais il subsiste d’importants écarts régionaux. La Flandre enregistre ainsi un taux de chômage de 3,5% alors que celui-ci atteint 8,5% en Wallonie, et 13,4% à Bruxelles.

Indicateurs UE-2020

Pour la première fois, plus de la moitié des 55 à 64 ans exerçaient un emploi L'Enquête sur les forces de travail fournit des informations de base pour le suivi d'un certain nombre d'objectifs relatifs à l'emploi et à la formation dans le cadre de la stratégie UE-2020. Comme indiqué précédemment, 69,7% des 20 à 64 ans exerçaient un emploi en 2018. Selon l'objectif principal, d’ici 2020, 73,2 % des 20-64 ans doivent être au travail. Pour le taux d'emploi des femmes, un objectif secondaire belge de 69 % a été fixé. Actuellement, 65,5% des femmes âgées de 20 à 64 ans exercent un emploi, ce qui représente une forte augmentation par rapport à 2017, lorsque le pourcentage s’élevait à 63,6%.

Ce chiffre est 50,3% pour l’ensemble des 55-64 ans. L'objectif de parvenir, pour ce groupe plus âgé, à un taux d'emploi de 50 % d'ici 2020 est donc atteint pour la première fois en 2018. Ce pourcentage a progressé de 2 points de pourcentage par rapport à 2017. L'écart reste important entre le taux d’emploi des 55 à 64 ans et celui des 60-64 ans. En 2018, 68,4% des 55-59 ans étaient au travail contre 30% des 60-64 ans.

L'écart entre le taux d'emploi des Belges et celui des citoyens non européens atteint 27,5 points de pourcentage. Un dernier objectif secondaire dans le domaine de l'"emploi" est la réduction de l'écart entre le taux d'emploi des Belges et des citoyens hors UE à moins de 16,5 points de pourcentage. En 2018, cet écart se chiffrait à 27,5 points de pourcentage. Le taux d’emploi des Belges s’élève à 71% et celui des citoyens non européens à 43,4%. L’écart entre les deux taux de chômage était de 28,2 points de pourcentage en 2017.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages