< Retour au sommaire

Recherche d’emploi: quelques tendances à la hausse

D’après les chiffres communiqués par le gouvernement fédéral, le nombre d’emplois en Belgique a fortement augmenté depuis l’année dernière. La Banque nationale prévoit par ailleurs que le tax-shift va créer 52.100 emplois supplémentaires d'ici 2021. Outre le nombre d'emplois, le nombre d’offres d’emploi a aussi fortement augmenté l'an dernier, indique Indeed sur base de ses propres statistiques.

Premier constat: les emplois au gouvernement flamand sont très populaires. Selon les données d’Indeed, le nombre de recherches a augmenté de 337,74% par rapport à 2016. Ce phénomène pourrait s'expliquer par le fait qu'un emploi au gouvernement flamand est synonyme de travail flexible, de bon salaire et de nombreux jours de vacances. La possibilité d'une retraite anticipée est également très attrayante pour de nombreuses personnes.

Bruxelles est également très demandé comme lieu de travail. Logique, vu que la capitale compte non seulement beaucoup d’offres d’emploi, mais accueille aussi les sièges des plus grandes entreprises belges et internationales. En outre, à Bruxelles, le candidat peut améliorer ses compétences linguistiques et vivre dans une ambiance internationale. Cette année, pas moins de 8.894 personnes ont cherché un emploi dans la capitale, indique Indeed. L'an dernier, il n’y en a eu que 2.231, soit une augmentation de 246,05%.

Les flexi-jobs continuent de se multiplier

Depuis le lancement des flexi-jobs en 2015 – qui permettent à un salarié de faire un peu de travail supplémentaire, – on compte désormais pas moins de 25.000 personnes qui profitent de ce statut. Les recherches de flexi-jobs sont également en hausse. Par rapport à 2016, le nombre de personnes à la recherche d'un tel emploi a augmenté de 281,48%. Cette tendance à la hausse montre que de plus en plus de salariés souhaitent profiter du grand avantage d'un flexi-job: gagner en plus jusqu’à 500 euros par mois et 6.000 euros par an, sans impôts ni charges sociales.

Baisse d’intérêt pour les responsables logistiques et les intérimaires

Une étude précédente d’Indeed avait montré qu'il y a une grave pénurie d’employés dans le secteur de la logistique. L’étude annuelle le confirme: la requête « responsable logistique » a chuté de 64% l'année dernière. En outre, de moins en moins de Belges sont à la recherche d'un emploi par intérim. Par rapport à 2016, il y a eu 65% de recherches en moins pour des emplois par intérim. Ce phénomène s’explique notamment par le nombre croissant de flexi-jobs: de nombreux Belges préfèrent un flexi-job à un emploi par intérim.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages