< Retour au sommaire

Qui sont les NEETs?

Le concept de NEET (jeunes ne travaillant pas, ne suivant pas d’études ni de formation) s’est révélé utile pour permettre aux décideurs de mieux cibler les scissions entre les jeunes et le marché de l’emploi. On estime à 6,6 millions les jeunes entrant dans cette catégorie, mais dont les réalités sont très différentes. Eurofound met ainsi en évidence 7 catégories éclairant leurs réalités.

Bien que la dichotomie traditionnelle entre travailleurs et chômeurs sur le marché de l’emploi soit valable, elle ne rend aucun compte des transitions modernes entre enseignement et travail, ni des innombrables jeunes qui sont exclus du marché de l’emploi et de l’accumulation de capital humain, et pourraient donc être vulnérables à divers maux sociaux. C’est ce qu’observe Eurofound, la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail.

En 2015, quelque 4,6 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans étaient au chômage. Ces jeunes chômeurs constituent un sous-groupe de la catégorie plus vaste des NEET, qui inclut 6,6 millions de jeunes, ce qui signifie que, si le concept des NEET ne s’était pas répandu, 2 millions de jeunes auraient suscité peu d’attention dans la sphère politique. Le concept de NEET a permis de replacer des populations précédemment marginalisées (jeunes mères, jeunes handicapés et jeunes ayant abandonné toute recherche d’emploi) au sein du débat politique relatif au chômage des jeunes.

La vaste catégorie des NEET réunit une population hétérogène. Il est essentiel de distinguer des sous-groupes pour mieux comprendre leurs différents besoins et caractéristiques, et pour élaborer des politiques adaptées et efficaces leur permettant de réintégrer le marché de l’emploi ou le système éducatif. La définition des sous-groupes permet également d’identifier les personnes les plus vulnérables à la pauvreté et à l’exclusion sociale. Les individus appartenant à la catégorie des NEET souffrent souvent de désavantages multiples (faible niveau d’études, pauvreté et contexte familial difficile, notamment). Toutefois, la population des NEET comprend à la fois des jeunes vulnérables et des jeunes non vulnérables, qui ont en commun le fait de ne pas accumuler de capital humain en suivant les filières officielles.

1. Personnes souhaitant retravailler: 7,8%

Ont déjà été recrutés ou inscrits dans l’enseignement ou la formation et quitteront prochainement le groupe des NEET.

2. Chômeurs de courte durée: 29,8%

Chômeurs à la recherche d’un emploi; sont au chômage depuis moins d’un an et sont modérément vulnérables.

3. Chômeurs de longue durée: 22%

Chômeurs à la recherche d’un emploi; sont au chômage depuis plus d’un an et sont gravement menacés de désengagement et d’exclusion sociale.

4. Jeunes souffrant de maladie ou de handicap: 6,8%

Ne cherchent pas de travail en raison d’une maladie ou d’un handicap. Ce groupe inclut ceux qui ont besoin d’une aide sociale supplémentaire parce qu’ils ne peuvent pas exercer d’emploi rémunéré.

5. Jeunes assumant des responsabilités familiales: 15,4%

Ne peuvent pas travailler parce qu’ils s’occupent d’adultes handicapés ou d’enfants, ou exercent d’autres responsabilités familiales; 88% sont des femmes. Ce groupe inclut à la fois des personnes vulnérables et non vulnérables.

6. Jeunes découragés: 5,8%

Estiment qu’il n’y a pas de perspectives d’emploi et ont cessé de rechercher du travail; sont gravement menacée d’exclusion sociale et de désengagement permanent du marché du travail.

7. Autres: 12,5%

Ce groupe très hétérogène inclut les plus vulnérables, les plus privilégiés et ceux qui suivent des voies alternatives (carrières artistiques par exemple).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages