< Retour au sommaire

Quels sont les facteurs influençant les niveaux de salaire?

L’un d’eux est le lieu de travail, indique Statbel sur base de l'enquête sur les salaires 2016, menée auprès de près de 95.000 salariés. Les personnes qui travaillent dans le centre du pays ont plus de chances d'avoir un salaire élevé. En région de Bruxelles-Capitale, le salaire mensuel brut moyen est supérieur de 17% au salaire mensuel brut national. En 2016, le salaire mensuel brut moyen d'un salarié employé à temps plein s'élevait à 3.489 euros.

Ce montant donne toutefois une image biaisée de l’éventail salarial réel, étant donné que 64% des salariés disposent d'un salaire inférieur. Il est dès lors intéressant d'analyser plus en profondeur la répartition des salaires. Ainsi, le groupe de loin le plus important – qui représente 46% de tous les salariés – gagne entre 2.250 et 3.250 euros par mois. Par ailleurs, le salaire perçu par 12% de la population active salariée s’élève au moins à 5.000 euros.

La répartition en déciles est une autre manière d’illustrer l’éventail des salaires. Cet exercice montre que 10% des salariés gagnent maximum 2.233 euros par mois et 20% maximum 2.463 euros. Le salaire médian est lui de 3.053 euros. Cela signifie que 50% des salariés gagnent donc maximum 3.053 euros, tandis que l’autre moitié touche un salaire plus élevé. Les 10% des salariés les mieux rémunérés perçoivent au moins 5.381 euros par mois.

Les auteurs de l’analyse pointent quelques autres enseignements, certains sans surprise (!): ainsi, la fonction du salarié exerce une grande influence sur le salaire. Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus, les serveurs et les barmen le moins. Mais jouent également:

  • Le sexe du salarié: en 2016, les femmes occupées à temps plein gagnaient 5 % de moins que leurs collègues masculins. Cet écart salarial s'est toutefois fortement réduit au cours des dix dernières années.
  • L'âge du salarié : l'écart salarial entre les travailleurs plus jeunes et plus âgés reste important. Les personnes de plus de 60 ans gagnent 113% de plus que les travailleurs de moins de 20 ans.
  • Le secteur dans lequel le salarié travaille: l’industrie pétrochimique est la branche la mieux rémunérée de l’économie. À l'inverse, la restauration verse les salaires les plus faibles.
  • Le lieu d’emploi: les personnes qui travaillent à et autour de Bruxelles gagnent en moyenne plus qu'ailleurs en Belgique. Dans les deux autres régions, les salaires sont les plus bas dans les arrondissements de Dinant et Furnes.
  • Le diplôme du salarié: un diplôme supérieur garantit le plus souvent un salaire plus élevé. Les travailleurs titulaires d'un diplôme de master gagnent 51% de plus que la moyenne belge. Une personne qui n'a terminé, au mieux, que l'enseignement secondaire inférieur perçoit un salaire inférieur de 23% à la moyenne nationale.

Remarque: lorsqu’il est ici question de salaire, il s’agit toujours du salaire mensuel brut. Ce concept salarial comprend les primes périodiques versées à chaque période de paie. Il peut s’agir par exemple des primes pour le travail de nuit ou de week-end. Les primes versées à titre exceptionnel, comme le treizième mois ou le double pécule de vacances, ne sont pas prises en compte. Cette analyse se limite aux salariés employés à temps plein dans des entreprises occupant au moins dix personnes. Certains secteurs comme l’agriculture, la pêche, les administrations publiques, l’enseignement, les soins de santé et les autres services aux personnes sont exclus de cette étude. La période de référence des données est octobre 2016.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages