< Retour au sommaire

Quels sont les défis RH associés au Brexit?

Une entreprise sur trois au Royaume-Uni et en Europe estime que ses départements RH et payroll ne disposent pas, ou pas suffisamment, des compétences nécessaires pour s’adapter aux changements que le Brexit entraînera dans les mois à venir. L’enquête menée par SD Worx révèle également que 63% pensent que le Brexit sera une étape difficile, et même 18% qui pensent qu’elle sera très difficile.

Pour pallier ce manque de compétences, près de deux tiers (64%) des organisations recruteront des collaborateurs externes ou prévoiront des formations internes. Les 36% restants n’ont pas encore envisagé de solutions ou ne savent pas comment ils procéderont pour élargir leurs compétences. Les raisons de ces préoccupations sont évidentes. Le rapport met une réalité en exergue: l’ignorance de certaines entreprises quant aux conséquences du Brexit sur leurs collaborateurs. Par exemple, 28% des personnes interrogées ne connaissent pas leur effectif salarial qui travaille dans l’UE.

Le marché de l’emploi sera également touché: près de sept répondants sur dix (69%) pensent que le Brexit aura des conséquences sur leurs programmes d’embauche au Royaume-Uni et en Europe. Plus d’un tiers d’entre eux ne savent pas exactement de quelle manière le contrat de leurs travailleurs sera modifié après le Brexit (35%), et un tiers (32%) recruteront davantage de personnel en Europe.

Une bataille de compétences

En ce qui concerne la préparation au Brexit, le sondage révèle les défis majeurs auxquels les répondants font face: comprendre les nouvelles législations (44%), transférer le personnel et/ou le siège de l’entreprise (35%) et trouver des compétences en interne pour piloter les changements induits par le Brexit (29%). 39% pensent par ailleurs que le Brexit aura un impact négatif sur leur service RH et payroll.

Le sondage réalisé auprès de mille professionnels RH met également en évidence le manque de compétences fiscales et juridiques quant aux changements induits par le Brexit pour 60% des entreprises. Elles s’adresseront donc à des tiers pour se faire conseiller. « Ce sondage confirme la grande incertitude qui règne parmi les entreprises au Royaume-Uni et en Europe, commente Jean-Luc Vannieuwenhuyse, conseiller juridique chez SD Worx. Nombreuses sont celles qui ignorent l’impact que le Brexit aura sur leurs services RH et payroll, et sur l’entreprise dans son ensemble. De la délocalisation des bureaux et du personnel à l’externalisation des services, les entreprises vont devoir changer et s’adapter aux nouvelles législations qui prendront effet dans les prochains mois. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages