< Retour au sommaire

Près de 30.000 travailleurs soutenus par le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation en 2013 et 2014

Au cours de la période 2013-2014, le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) a aidé au total 27.610 travailleurs licenciés en raison de la crise économique et des effets de la mondialisation à trouver de nouvelles possibilités d’emploi.

Selon un rapport adopté récemment, le FEM a débloqué pendant ces deux années plus de 114,4 millions d’euros pour soutenir des travailleurs dans treize États membres (la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, l’Irlande, la Grèce, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Pologne, la Roumanie et la Finlande) au cours de leur transition professionnelle. À ce financement du FEM se sont ajoutés 94,1 millions d’euros provenant des ressources nationales.

« À une époque où les ressources publiques sont limitées, le FEM a apporté une aide appréciée aux travailleurs victimes de licenciements massifs dus à la mondialisation ou à la crise, a commenté Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs. En offrant à certains des travailleurs les plus vulnérables une assistance ciblée et personnalisée, nous les avons aidés dans leur transition vers un nouvel emploi, avec des résultats encourageants puisque le taux de réinsertion professionnelle a atteint près de 50%. »

Le rapport sur le FEM donne une vue d’ensemble des demandes de mesures de soutien introduites en 2013 et 2014 et détaille les résultats d’un certain nombre de dossiers dont les rapports finaux ont été reçus pendant cette période. Il montre que la moitié des travailleurs (7.656 sur 15.245) qui ont participé aux mesures financées par le FEM ont trouvé un nouvel emploi ou se sont lancés dans une activité indépendante, et que 667 autres ont suivi pendant ce temps des études ou une formation pour améliorer leur aptitude future à l'emploi. Les États membres ont indiqué que la situation personnelle, l’employabilité et la confiance en soi des travailleurs concernés s’étaient visiblement améliorées grâce à l’aide et aux services du FEM.

Les résultats sur le plan de la réinsertion professionnelle sont encourageants, compte tenu de la situation tendue sur le marché du travail de la plupart des États membres et du contexte particulièrement difficile dans lequel le FEM intervient. Il est en effet souvent mobilisé dans le cas de licenciements massifs touchant une région spécifique, la plupart du temps déjà confrontée à des taux de chômage élevés, et pour venir en aide à des travailleurs qui sont souvent peu qualifiés ou désavantagés de quelque autre manière dans leur recherche d’emploi.

Le Fonds a été maintenu pour la période 2014-2020 en tant qu’expression de la solidarité de l’Union, et son mode de fonctionnement a été perfectionné. Son champ d’application a été élargi pour cette période de manière à englober, outre les travailleurs licenciés en raison de la crise économique, les travailleurs ayant un contrat à durée déterminée, les travailleurs indépendants et, par voie de dérogation jusqu’à fin 2017, les jeunes sans emploi qui ne suivent ni études ni formation (NEET) dans les régions admissibles au bénéfice de l’initiative pour l’emploi des jeunes, à concurrence d’un nombre égal à celui des travailleurs licenciés en faveur desquels le FEM intervient.

Le FEM permet aux États membres d’agir de manière plus intensive dans les régions touchées par les licenciements (en ce qui concerne le nombre de personnes aidées ainsi que le champ d’application, la durée et la qualité de l’aide) que s’ils n’avaient pas pu compter sur le financement du FEM. Grâce à l'aide financière de l’Union européenne, ils peuvent réagir de manière plus souple et inclure dans leurs plans d’aide des actions très personnalisées, qui leur permettent d’accorder une plus grande attention à des groupes spécifiques de la population, tels que les personnes âgées de plus de 50 ans, issues de l’immigration, handicapées ou ayant uniquement suivi une formation de base et n’ayant que des qualifications très basses).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages