< Retour au sommaire

PME et emploi: un optimisme prudent

L'emploi évolue positivement dans le monde des PME, mais avec des différences structurelles entre les trois régions. C’est ce que montrent les résultats du dernier 'Indice Emploi PME' de SD Worx. Autre constat: les PME grisonnent. Elles emploient près de 6% de 50+ de plus que l'année dernière.

Durant le deuxième trimestre 2015, l'emploi structurel dans les PME belges a progressé de 0,3%. Sur base annuelle, la progression se monte à 0,7%. Contrairement aux quatre derniers trimestres, où seule la Flandre voyait sa situation s'améliorer (+1,6%), les trois régions du pays signent cette fois des résultats positifs: 0,4% pour la Flandre, 0,2% pour la Wallonie et 0,1% pour Bruxelles. 

Stagnation à plus long terme À l'issue du 2e trimestre 2015, l'Indice Emploi PME de SD Worx se fixe à 111,9 points, soit une augmentation de 0,3% par rapport au premier trimestre 2015. Si l'on prend comme référence l'Indice Emploi PME de 100 en 2005, cela signifie que les entreprises de 100 personnes ou moins emploient 11,9% de travailleurs en plus.

« L’indice le plus élevé a été enregistré en novembre 2011 (112,2). L'indice actuel correspond à celui de la fin 2011 et de l'été 2012. Le chiffre le plus faible a été noté durant l'été 2013, avec 110,5. On peut en déduire que l'emploi dans les PME stagne depuis quatre ans, mais que nous avons rattrapé au cours des douze derniers mois le retard accumulé les années précédentes », explique Johan Van Duyse, conseiller stratégique PME chez SD Worx.

Des différences structurelles entre les régions

Au cours du 2e trimestre 2015, l'emploi PME en Wallonie a progressé de 0,2%. Il faut espérer qu'il s'agisse d'une inversion de tendance, car cet emploi PME avait reculé de 0,8% au cours de l'année écoulée. La reprise observée au cours du dernier trimestre est donc porteuse d'espoir. La prudence reste cependant de mise, car l'embellie est surtout à mettre à l'actif de la forte augmentation dans le secteur quaternaire (+1,94%), tandis que le secondaire recule de 0,5%. La progression est donc essentiellement alimentée par des contrats à temps partiel.

Au cours de l'année écoulée, Bruxelles a reculé de 0,5%, mais est parvenue à signer une progression de 0,1% au cours du dernier trimestre. La progression de 0,5% du secteur secondaire est certes une bonne nouvelle, mais qui doit toutefois être relativisée dans cette région essentiellement tertiaire. Le tertiaire a légèrement progressé, le quaternaire légèrement régressé, avec à la clé un statu quo pour ces deux secteurs cumulés. Les nouveaux emplois ont surtout pris la forme de jobs à temps partiel.

L'emploi dans les PME flamandes a progressé de 0,4% durant le dernier trimestre et de 1,6% au cours des douze derniers mois. Emmenées par le Limbourg, toutes les provinces ont contribué à cette évolution positive. Parmi les faits marquants et encourageants, il convient de souligner la progression dans le secteur secondaire (industrie) au cours du deuxième trimestre. Les secteurs tertiaire et quaternaire évoluent en revanche peu. En conséquence, les PME flamandes emploient davantage d'ouvriers (+0,56%) et, bonne nouvelle, davantage de travailleurs à temps plein (+0,18%).

Davantage de travailleurs âgés

Les PME sont plus 'grisonnantes' qu'il y a douze mois. Le nombre de travailleurs de plus de 50 ans a en effet progressé de 5,82%, une tendance observée dans les trois régions.

L’Indice Emploi PME de SD Worx. L’Indice Emploi PME de SD Worx donne, depuis 2005, l’évolution de l’emploi structurel dans les PME. L’emploi structurel ne comprend pas les emplois temporaires, tels que les jobs intérimaires et les jobs d’étudiants. L’Indice Emploi est basé sur un échantillon de 16.496 entreprises occupant au total 157.670 personnes.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages