< Retour au sommaire

Plus de trois Belges sur quatre sont impatients d'être en vacances

Après une année bien chargée, plus de la moitié des travailleurs assurent avoir besoin de vacances, qui doivent être suffisamment longues pour pouvoir récupérer. Pour deux Belges sur trois, les vacances durent au moins deux semaines. Il faut généralement 8 jours pour se déconnecter totalement du travail, mais un peu moins pour les salariés qui se déclarent heureux au boulot. Ils profitent davantage de leurs vacances que leurs collègues, ont besoin de moins de temps pour se déconnecter du travail et ressentent moins le besoin de longues vacances.

Pour un travailleur sur trois, la période qui précède le départ en vacances connaît une intensité différente du reste de l'année. Il faut en effet terminer de nombreuses tâches, préparer le départ, sans oublier bien sûr d'occuper les enfants durant les vacances scolaires. Un répondant sur cinq au sondage publié par Tempo-Team (échantillon représentatif de 800 travailleurs) reconnaît que cette pression, de nature professionnelle et familiale, se révèle très stressante dans les jours qui précèdent le départ. La perspective des vacances est évidemment une compensation pour la quasi-totalité des Belges (96%), même si trois quarts d'entre eux ne peuvent cacher leur impatience.

Les vacances sont d'abord un moment de repos pour 73 % des répondants, permettant de passer davantage de temps avec la famille et les amis (70%). Une moitié des répondants opte littéralement pour le repos, en choisissant délibérément de ne rien faire en vacances; l'autre moitié veut en revanche un séjour plus actif. En villégiature, une majorité des travailleurs interrogés parviennent à déconnecter totalement du travail, mais un répondant sur quatre déclare demeurer joignable. En moyenne, le travailleur belge en vacances a besoin de 8 jours pour se détacher totalement de son activité professionnelle, mais il faut signaler qu’un sur trois n'y parvient pas vraiment et continue de penser au travail malgré les congés.

Bonheur au travail = plus de plaisir durant les vacances

D'après l’étude, il semble que les personnes heureuses dans leur travail éprouvent davantage de plaisir durant les vacances que leurs collègues qui se sentent moins bien au boulot. Elles profitent déjà nettement plus de la simple perspective de partir en vacances (94% contre 79%), des vacances proprement dites (97% contre 90%), et ont surtout besoin de deux fois moins de temps pour se déconnecter du travail (7 jours au lieu de 14). Les travailleurs qui se disent heureux au boulot se contentent d'ailleurs de vacances plus courtes (60% contre 30%). Ils sont également plus nombreux à penser que des vacances de plus de deux semaines représentent une perte de temps (30% contre 24%). Et en fin de compte, ils se disent nettement plus souvent satisfaits du nombre de jours de vacances auxquels ils ont droit (67% contre 32%).

Je vous en mets un peu plus?

Plus de la moitié des Belges se disent satisfaits du nombre de jours de vacances, certes, mais pour quatre répondants sur dix, quelques jours de plus ne feraient pas de tort. Dans ce dernier groupe de répondants, 43% aimeraient avoir entre 10 et 20 jours de vacances de plus chaque année. Ce sont surtout les travailleurs des PME qui se disent insatisfaits du nombre de jours de congés (46% contre 34% parmi le personnel des grandes entreprises). Il faut dire qu'ils ont en moyenne 24 jours de congés, soit moins que la moyenne belge qui est de 27 par an. Enfin, près d’un salarié sur trois décide seul de sa période de vacances, alors que dans une entreprise sur dix, cette prérogative revient au chef du personnel.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages