< Retour au sommaire

Plus de 7 entreprises sur 10 freinées par la pénurie sur le marché de l’emploi

Le constat ressort du panel Acerta composé de 459 employeurs. Dans 11 % des cas, l’employeur ne trouve pas de solution à la pénurie sur le marché de l’emploi et il ne peut pas pourvoir de postes vacants pour lesquels il a du travail. 8 % des employeurs avouent même refuser du travail parce qu’ils n’ont ou ne trouvent tout simplement pas les personnes pour effectuer le travail.

En réponse à la pénurie sur le marché de l’emploi à laquelle ils sont confrontés, les employeurs recourent en premier lieu à la formation et à la flexibilité. 41% proposent à leurs candidats des formations approfondies. Celles-ci s’accompagnent d’une autre compensation des employeurs à la suite de la pénurie sur le marché de l’emploi: la concession d’un recrutement moins strict. 35% des employeurs se disent disposés à ne pas se cantonner à une adéquation à 100%; ils placent leurs exigences moins haut qu’autrefois dans le cadre du recrutement.

Le deuxième pilier exploité par les employeurs dans le processus de recrutement est donc la flexibilité: 41% y prêtent attention. Ils accordent davantage de liberté aux travailleurs pour organiser le travail. Ils se montrent plus flexibles en ce qui concerne le lieu (télétravail) et le temps de travail (horaires flottants) ainsi que dans les accords sur le non-travail, c’est-à-dire les vacances. Si le salaire n’était pas la première stratégie de séduction pour attirer du personnel, pour les travailleurs existants, l’employeur surveille bel et bien de près la rémunération. Les CEO et HR managers confirment vouloir à tout prix éviter que leurs travailleurs trouvent l’herbe plus verte chez le voisin en ce qui concerne le salaire. 35% disent suivre les salaires et la politique salariale de la concurrence afin de rester assurément conformes au marché. 26% disent adapter constamment les éléments de leur politique salariale aux nouveaux besoins. Enfin, 14% considèrent l’instauration d’un plan cafétéria et 20% une plus grande rémunération variable liée à l’atteinte d’objectifs collectifs ou individuels comme un instrument important dans la rétention des travailleurs.

Le recyclage pour la rétention de personnel

Le meilleur moyen d’aborder le problème, c’est de l’éviter: un sage conseil que les employeurs appliquent également au problème de la pénurie sur le marché de l'emploi. 44% des entreprises misent déjà, pour leurs nouveaux travailleurs, sur une politique d’onboarding claire et structurée de quelques mois. Les employeurs veulent aussi clairement essayer de retenir les personnes qu’ils engagent, et cela leur demande des efforts. En outre, 51 % des entreprises disent assurer elles-mêmes la formation pour enseigner aux collaborateurs les compétences techniques nécessaires. Ceci permet de se concentrer, dans le processus de recrutement, sur la présence des bonnes compétences comportementales. 49% des employeurs réaménagent des personnes au sein de la propre organisation vers de nouvelles tâches et 45 % voient dans le transfert interne de collaborateurs une part de la solution aux postes vacants.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages