< Retour au sommaire

Pascal Chabot: « Le burn-out n’est pas une plainte de fainéant! »

Avant d’être un problème individuel, le burn-out est d’abord une pathologie de civilisation. C’est la thèse du philosophe Pascal Chabot. Pour autant, le burn-out ne relève pas de la fatalité: s’attaquer à cette forme d’épuisement exige des DRH qu’ils contribuent à inventer de nouveaux équilibres professionnels. Pascal Chabot développera ce regard original à l’occasion de la prochain conférence HR Public, le 1e octobre prochain, au Palais des Académies de Bruxelles.

Une affaire de philosophe, le burn-out? Professeur à l’Ihecs et auteur de plusieurs livres publiés aux Presses Universitaires de France (Après le progrès, Sept stades de la philosophie, La philosophie de Simondon et le plus récent L’âge des transitions), Pascal Chabot en est convaincu. « Le syndrome du burn-out m’apparaît lié aux questions du progrès, de la technologie et des envies qui parcourent notre ère d’expérimentation, explique-t-il. Les victimes du burn-out sont le plus souvent les soutiens zélés des modes de vie contemporains. C’est par leur ardeur au travail, en prestant bien plus que les 40 heures/semaine, que le système tient en place. Et ce sont pourtant ces derniers qui craquent. Les symptômes de fatigue, d’anxiété, de stress ingérable, de dépersonnalisation et de sentiment d’incompétence, dressent le portrait de personnes qui ont trop donné, sans recevoir ce dont elles avaient besoin. Elles se sont souvent oubliées, sans toujours avoir le choix de faire autrement. »

Mais le burn-out n’est pas une fatalité, estime-t-il. Face aux exigences de la civilisation postmoderne, il est possible de s’interroger, et de se demander comment créer un nouvel équilibre au milieu du déséquilibre qu’elle organise. Comment, en somme, transformer l’œuvre au noir du burn-out afin qu’il devienne le théâtre d’une métamorphose - et que naisse de son expérience un être moins fidèle au système, mais plus en phase avec ses paysages intérieurs. Le DRH a ici un rôle crucial à jouer. « Si l’on peut attendre quelque chose de l’entreprise, c’est qu’il n’y ait pas déni, ou, pire encore, culpabilisation individuelle. L’employeur doit entendre la plainte, puis la reformuler pour la rendre audible en plus haut lieu. Et faire passer le message que le burn-out n’est pas une plainte de fainéant. On l’a dit: ce sont les plus zélés, ceux qui prennent leur rôle à cœur et qui se trouvent très perturbés par les contradictions qu’ils ont à gérer, qui vont craquer. Le travailleur laxiste ne se pose pas ce genre de question. Il n’est pas dérangé par les contradictions qu’il rencontre. Le DRH a cette mission de faire percevoir que la souffrance n’est pas générée par rien et qu’elle impose des changements systémiques. »

Un levier d’action est notamment à trouver dans la reconnaissance. « On rencontre en entreprise un immense désir, formulé par chacun sur des modes différents: celui d’être reconnu. La reconnaissance suppose qu’on perçoive ce qu’il y a d’irremplaçable dans l’être humain. L’écoute est primordiale. Et, souvent, elle fait aussi défaut en entreprise. Le psychanalyste Christophe Dejours a une formule forte pour exprimer l’impact de la reconnaissance. Il dit que c’est par elle que la souffrance peut se transformer en plaisir. Car de la peine, du labeur, de la fatigue, les professions en comportent. Mais elles ne peuvent en constituer le dernier mot. Elles nécessitent d’être transmuées. La reconnaissance donne un sens à la difficulté, en admettant que les efforts n’étaient pas vains et qu’ils ont débouché sur quelque chose de meilleur. »

HR Public, la plate-forme des professionnels RH du secteur public, a invité Pascal Chabot pour une conférence à ne pas manquer sur le thème « Burn-out, quête de sens et technocapitalisme », organisée avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de HR Square. Elle se tiendra le 1e octobre, de 12h à 14h30, au Palais des Académies, rue Ducale 1 à 1000 Bruxelles. Les membres du réseau HR Square pourront assister aux mêmes conditions que les membres de HR Public à la conférence. Inscription: www.hrpublic.be

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages