< Retour au sommaire

Neuf employeurs sur dix ne sont pas prêts à faire face au départ des baby-boomers

Quatre employeurs sur dix indiquent que le vieillissement de leurs salariés figure dans le top 3 de leurs préoccupations des 12 prochains mois, indique un sondage publié par un prestataire de services RH. 88% des managers sondés considèrent les départs des baby-boomers comme une menace pour leur entreprise, étant donné la perte de connaissance que cela représente.

Ces managers déclarent être préoccupées par la perte de connaissance engendrée par le départ des baby-boomers. Un employeur sur trois va même jusqu’à dire qu’il s’agit d’un enjeu majeur. Il va de soi que les départs impliquent non seulement une perte de connaissance, mais s’accompagnent aussi de l’impératif de combler les postes vacants. Dès lors, bien recruter et garder son personnel est devenu encore plus important. Et le management en est conscient: l'attraction des talents (28%) et la rétention des talents (31%) sont parmi leurs plus grandes préoccupations, tant pour les PME que pour les multinationales.

Assurer le transfert de connaissances

Afin de combler les lacunes à venir, les employeurs se préparent déjà. 97% des employeurs interrogés déclarent prendre des mesures afin de transférer les connaissances et combler l’écart qui sera laissé par le départ des baby-boomers. Comment les employeurs belges préparent-ils leur entreprise et comment font-ils face au problème? Notamment, en créant des équipes mixtes, composées de différentes générations (57,5%); en organisant des sessions de formation pour tous les employés (53%), ou encore en mettant en place des programmes de mentorat et de coaching entre seniors et juniors (38%).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages