< Retour au sommaire

Méfiez-vous des compliments!

Il existe un lien entre la probabilité qu’un patron soit licencié et le nombre de compliments qu’il reçoit et/ou de courbettes qu’on lui fait. C’est en tout cas ce que laisse penser une recherche menée par deux universités américaines. Autrement dit: flattez votre patron, on le mettra à la porte! Mais attention, pour vous aussi, la flatterie pourrait devenir fatale…

La recherche qu’ont menée Sun Hyun Park et James D. Westphal, de l’université du Michigan, et Ithai Stern, de l’université Northwestern, en Illinois, leur a permis d’établir un lien entre la probabilité qu’un patron soit licencié et le nombre de compliments qu’il reçoit et de courbettes qu’on lui fait.

Plus précisément, une augmentation d’un point d’écart type du nombre de flatteries fait grimper de 64% la probabilité qu’un dirigeant soit mis à la porte!

Pourquoi? Les louanges mielleuses renforcent son ego, ce qui le conduit à ne rien changer, même quand l’entreprise qu’il dirige n’obtient pas de très bons résultats, ce qui entraîne son renvoi. Les collègues et subordonnés interrogés dans l’étude ont rapporté avoir fait, en moyenne, 3,64 compliments exagérés à leur patron par année.

Source: Harvard Business Review (www.hbrfrance.fr)

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages