< Retour au sommaire

L’usage personnel d’internet au bureau vous coûte 6.656 euros par travailleur par an

1 heure 53 par jour, c’est le temps moyen passé sur internet par chaque employé au bureau. 44% de ce temps est utilisé à des fins personnelles, soit 50 minutes par jour... ou encore une demi journée par semaine. Cet usage personnel engendrerait une chute de productivité de 10,2%

Ces données ressortent de l’étude menée par Olfeo sur les tendances et chiffres clés du surf sur internet au bureau dans cinq pays d’Europe, dont la Belgique. L’enquête porte sur plus d’une centaine d’entreprises de tailles variables et représentant plus de 150.000 collaborateurs au total en Allemagne, en Belgique, en France, au Luxembourg et en Suisse.

D’après l’étude, l’usage personnel d’internet au bureau coûte à l’entreprise en moyenne 6.656 euros par an et par salarié, soit 1,2 mois de salaire par an par employé! En début de journée, l’utilisation d’internet est en moyenne de 44% pour laisser place ensuite à un surf plus professionnel. Entre 11 heures et 15 heures, c’est le moment de la journée où l’utilisation d’internet connait le plus gros pic de surf personnel, bien au-delà de 44% de l’usage d’Internet. A partir de 19 heures, l’usage d’Internet est très professionnel.

En Belgique, le top 10 des catégories les plus visitées au bureau sont les blogs, forums, wikis et portails (22%), les réseaux sociaux (17%), les sites d’actualités et médias (14%), les plateformes vidéo-radio (10%), les sites de téléchargement (10%), les loisirs (9%), le commerce en ligne (6%), les jeux d’argent en ligne (5%), le webmail et messagerie instantanée (4%) et la pornographie (3%). Facebook, Youtube et Wikipedia sont les trois sites les plus visités dans notre pays, devant Skynet, Twitter ou Amazon. Dhnet et Nieuwsblad apparaissent en 11e et 12e position, devant Immoweb.

Les Allemands sont les plus gros consommateurs de sites d’actualités. Sur le top 10 des catégories, ces sites représentent 24% du trafic. Les Français sont les moins consommateurs de réseaux sociaux. L’Allemagne est aussi le pays où l’usage personnel d’Internet au bureau semble le moins important. C’est également le seul pays où l’usage personnel d’Internet au bureau peut être strictement interdit dans le règlement intérieur.

L’enquête « Réalité sur l’utilisation d’Internet au bureau » met également en exergue les principaux enjeux que les entreprises se doivent de maîtriser:

1) La productivité: même si la barrière entre professionnel et personnel tend à se gommer au fil du temps, la productivité reste malgré tout un des enjeux majeurs à maîtriser pour les entreprises. Si l’autorisation du surf personnel au bureau est obligatoire dans les limites du raisonnable dans certains pays, il est nécessaire de l’encadrer techniquement et juridiquement. Dans d’autres pays, comme l’Allemagne, l’usage d’Internet à des fins personnelles peut être interdit dans le contrat de travail.

2) La sécurité: les enjeux liés à la sécurité sont aujourd’hui multiples. D’une part les attaques de logiciels malveillants, de plus en plus fréquentes et de plus en plus localisées sur un territoire, une entreprise... doivent être maîtrisées. D’autre part, l‘augmentation des flux sécurisés et l’augmentation des transactions bancaires sur Internet doivent être intégrées dans la stratégie de sécurisation du système d’information. Sécuriser les flux Internet sécurisés ou non est un enjeu majeur afin d’assurer le bon fonctionnement du système d’information. La solution est nécessairement technique, un antivirus de flux, en complément d’un antivirus sur les postes de travail, aussi bien sur les sites sécurisés ou non sécurisés permet de prévenir ces menaces.

3) Le juridique: contenus illicites, propos diffamatoires d’un salarié sur Internet, visite, téléchargement illégal... la liste est longue, varie d’un pays à un autre mais reste lourde de conséquences pour l’entreprise. Pour couvrir ce risque, l’entreprise doit associer moyens techniques et juridiques: solution de filtrage conforme à la législation du pays, charte Internet ou Internet Policy...

4) La disponibilité de la bande passante: la consultation de vidéos en ligne nécessite beaucoup de ressources et diminue les performances du réseau. Si 50% des salariés consultent une vidéo, l’autre moitié des salariés souhaitant par exemple accéder à des applications métier, verra son accès ralenti. Il existe des solutions techniques permettant de prioriser les flux et d’allouer les ressources aux sites professionnels.

5) L’E-Réputation: blogs, forums, réseaux sociaux : l’internaute a le pouvoir... Une solution pour lutter contre ce fléau: la charte informatique ou l’Internet Policy, selon les pays, permet de fixer les règles du jeu et peut interdire aux salariés de poster des informations concernant l’entreprise et d’utiliser leur adresse mail professionnelle sur le net aussi bien pendant leur temps de travail que dans leur sphère privée.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages