< Retour au sommaire

Les voyages d’affaires seront plus chers en 2019

Les tarifs hôteliers vont augmenter de 1 à 3% à l’échelle mondiale et les prix des vols de 1 à 2% sur la plupart des marchés, estime BCD Travel. Cette augmentation des tarifs hôteliers est en grande partie imputable à la croissance de la demande, légèrement supérieure à celle de l’offre sur la plupart des marchés.

Aviation: le trafic aérien augmente de 6,3% en Europe

Les prix moyens des billets d’avion pour les vols régionaux et intercontinentaux, en classe Affaires comme en classe Éco, devraient augmenter de 1% en 2019. À l’échelle régionale, les prix moyens des billets d’avion oscilleront entre -2 et +3%. Les baisses les plus importantes sont attendues en Amérique latine, en classe Éco, et les plus fortes augmentations dans la zone du Pacifique Sud-Ouest, en classe Affaires. En Amérique latine, une concurrence accrue fera baisser les prix tandis qu’au Pacifique Sud-Ouest, le maintien de la capacité et la hausse de la demande feront augmenter les tarifs aériens régionaux.

En Europe, la demande pour les transports aériens continue de croître, notamment en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et au Benelux. Malgré les grèves récentes sur certains marchés et les sentiments mitigés à l'égard de l'économie européenne, le trafic aérien a augmenté de 6,3% au cours du premier semestre de 2018. Ce sont surtout les lignes long-courriers, en particulier vers l'Asie, qui ont engrangé de bons résultats. Les compagnies aériennes essaient de satisfaire la demande, par exemple en investissant dans de nouveaux avions. En juin 2018, 27% d'avions supplémentaires ont été livrés aux compagnies européennes par rapport à l'année précédente.

Hôtels: la vigueur de l'économie américaine cause des problèmes de disponibilité

Les tarifs hôteliers devraient augmenter de 1 à 3% dans le monde, avec peu de variation par région. En revanche, il faut s’attendre à des écarts bien plus importants au niveau des pays, comme en Inde, où une hausse des tarifs de 6 à 8% est prévue. À l’inverse, une baisse des prix est attendue sur les marchés africains, en particulier en Éthiopie et au Maroc. Aux États-Unis, le taux d’occupation des hôtels est généralement plus élevé sur douze mois, en particulier dans les grandes villes, grâce à la stabilité et la solidité de l’économie américaine. Les voyageurs pourraient être confrontés à de graves problèmes de disponibilité dans certaines zones.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages