< Retour au sommaire

Les travailleurs temporaires sont plus spécialisés et expérimentés que par le passé

Si le travail temporaire a longtemps été considéré comme une solution précaire et de dépannage, cette vision n’est plus d’actualité. C’est du moins ce qu’affirme une étude de Michael Page selon laquelle le paysage du travail temporaire et de l’Interim Management change fondamentalement. Elle montre aussi que les entreprises sont de plus en plus prêtes à investir dans la formation des collaborateurs temporaires.

Michael Page a réalisé une étude auprès de quelque 2.000 recruteurs et 4.000 professionnels occupant des fonctions temporaires à travers le monde. Celle-ci montre que le niveau d’exigence des employeurs vis-à-vis des travailleurs temporaires et des Interim Managers est de plus en plus élevé, réduisant ainsi l’écart avec les travailleurs permanents. Cette tendance est valable dans le monde comme en Belgique : 

- 74% des recruteurs (70% en Belgique) attendent des travailleurs temporaires plus d’autonomie que par le passé.
- 80% (75% en Belgique) demandent plus de flexibilité.
- 80% (79% en Belgique) exigent plus de communication avec les différents départements de l’entreprise.
- 52% des recruteurs soumettent les Interim Managers à des objectifs de performance et 66% déclarent être plus attentifs à la qualité du travail fourni par ces derniers.

De généralistes à spécialistes

Ce niveau d’exigence est à mettre en lien avec les fonctions occupées par les travailleurs temporaires: de plus en plus spécialisées et engendrant de plus en plus de responsabilités. 61% des travailleurs interrogés confirment que leurs tâches sont toujours plus complexes et diversifiées. Ceci a un impact sur le profil des travailleurs temporaires, de plus en plus professionnels:
- 68% (66% en Belgique) ont au minimum un diplôme de niveau Bachelor.
- 65% (62% en Belgique) bénéficient d’une expérience de plus de 10 ans.
- 42 ans (40 ans en Belgique) est l’âge moyen des personnes recrutées.

Changement d’optique: une vision à long terme

« Nous constatons qu’un engagement temporaire a de plus en plus souvant vocation à devenir un contrat permanent, commente Olivier Dufour, directeur Page Personnel Belgique. On voit ainsi que 40% des employeurs (54% en Belgique) recrutent des travailleurs temporaires pour occuper les mêmes fonctions que celles habituellement confiées à des travailleurs permanents. « Cela se traduit par un autre constat intéressant : les employeurs sont toujours plus nombreux à investir dans la formation des travailleurs temporaires. En Belgique, on parle de 75% des employeurs dans le cas, contre 58% dans le monde ! »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages