< Retour au sommaire

Les « Stay interviews » plus utiles que les entretiens de départ?

Les entretiens de départ (« Exit interviews ») permettent de clore la collaboration de façon positive et de récolter des informations porteuses d’enseignements. Mais il pourrait être plus éclairant de mener des « Stay interviews » afin de savoir pourquoi les collaborateurs continuent à travailler pour l’organisation.

Les entretiens de départ devraient contribuer à récolter des informations précieuses et des pistes de progrès pour l’organisation. Et notamment la prise de mesures afin d’éliminer des sources d’insatisfaction pour les autres travailleurs. D’autre part, ils sont de nature à atténuer la publicité négative consécutive à un départ - le collaborateur ayant l’occasion de s’exprimer -, voire même à positionner les ex-collègues en tant qu’ambassadeurs de l’entreprise s’ils estiment que la fin de leur contrat s’est déroulée de façon harmonieuse.

Tout le monde n’est cependant pas convaincu de l’utilité des entretiens de départ. Ainsi, Jacques Vilet, un professionnel des RH à l’international, estime que les réponses récoltées lors de ces discussions sont peu significatives: les personnes qui participent à un « Exit interview » ont souvent tendance à esquiver les vraies raisons qui motivent leur départ ou, à tout le moins, à rester floues sur celles-ci. Elles ne veulent pas mettre en péril leurs relations professionnelles en se montrant trop critiques. On ne sait en effet jamais de quoi sera fait l’avenir et comment certains chemins peuvent finir par se recroiser.

Jacques Vilet croit davantage en la valeur d’un « Stay interview » et propose d’entamer la conversation avec un petit groupe de collaborateurs autour de ces questions:
- Pourquoi travaillez-vous toujours chez/avec nous?
- Si vous étiez approché(e) par un chasseur de têtes, quelles seraient les raisons pour lesquelles vous n’iriez pas écouter sa proposition?
- Qu’est-ce que vous trouvez le plus attrayant dans votre travail?
- Si, en tant qu’organisation, nous pouvions faire certaines choses mieux, quelles seraient-elles?

« De tels ‘Stay interviews’ fournissent des informations bien plus précieuses et de la part de collaborateurs qui sont toujours en service chez vous, conclut-il. Il est bien plus intéressant d’apprendre ce qui fonctionne bien et comment l’améliorer encore, plutôt que de mettre le doigt sur ce qui n’a pas été apprécié, à un moment où il est de toute façon trop tard pour le changer. »

Source: HR Base (hrbase.nl)

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages