< Retour au sommaire

Les réseaux sociaux de plus en plus utilisés à des fins d’emploi 

En 2013, plus de la moitié de l’activité de recrutement a intégré le recours à internet, d’après une étude menée dans 24 pays dans le monde. Si les réseaux sociaux sont aujourd’hui largement répandus, le potentiel de leur usage à des fins d’emploi reste toutefois encore relativement sous-estimé.

On nous l’annonce de façon récurrente: les médias sociaux vont devenir le nouveau marché de l’offre et la demande d’emploi. Pourtant, leur impact n’est pas encore vraiment clair, que ce soit pour les recruteurs ou pour les personnes en recherche d’emploi. Adecco vient d’éclairer la dynamique en y consacrant une vaste enquête auprès de plus de 17.000 personnes en recherche d’emploi et 1.500 recruteurs dans 24 pays, en partenariat avec l’Université Catholique de Milan.

Il en ressort qu’une personne en recherche d’emploi sur deux utilise les médias sociaux dans leur démarche et que sept recruteurs sur dix y ont recours dans leurs activités RH quotidiennes. Dans la recherche de profils ou pour vérifier les éléments repris sur un CV, les médias sociaux sont désormais utilisés plus souvent que les moteurs de recherche traditionnels: 29% des personnes en recherche d’emploi ont été contactées au moins une fois par un recruteur via un média social et 9% ont reçu une proposition de job.

Apprentissage à faire 

Surprise: la majorité des profils approchés via les médias sociaux ne le sont pas pour des positions managériales, ce qui traduit un spectre d’utilisation de l’outil plus large que l’on pourrait s’y attendre. Les recruteurs ont largement recours aux médias sociaux pour vérifier la réputation des candidats: LinkedIn est le plus utilisé à cette fin (68%), mais Facebook est aussi jugé comme pertinent (52%), même s’il reste considéré comme un réseau social plus personnel. Toutefois, il ressort aussi de l’enquête que les personnes en recherche d’emploi ne sont pas conscientes de la pertinence professionnelle de leur usage personnel des réseaux sociaux et pensent que leur page n’est consultée que par leurs amis.

Or, un tiers des recruteurs reconnaissent avoir rejeté un candidat potentiel sur base d’informations, photos ou contenus postés sur leur profil. Les recruteurs estiment que les éléments les plus intéressants qu’ils peuvent faire ressortir des profils ‘réseaux sociaux’ des candidats potentiels dans la démarche de recrutement sont les expériences passées, l’existence de prix ou de reconnaissances professionnelles et des indicateurs de personnalité qui peuvent en découler.

Spécificité française 

L’étude ne s’est malheureusement pas intéressée à la Belgique, mais bien aux Pays-Bas et à la France, notamment. En France, sur un panel de 3.315 répondants, l’étude montre que 73% déclarent utiliser les réseaux sociaux de manière générale, dont plus de la moitié de manière quotidienne. Parmi les réseaux sociaux les plus utilisés, Facebook arrive en tête avec 47%, suivi de YouTube (40%), Viadeo (20%) et Linkedin (16%). Malgré une forte notoriété, Twitter reste peu utilisé en France (13%). Cependant, seuls 32% des répondants déclarent utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de leur recherche d’emploi.

Viadeo reste le réseau social le plus utilisé (13%), suivi de Linkedin (10%). La France est ainsi l’un des rares pays où ce dernier ne tient pas le haut du classement. Facebook (6%) et Twitter (3%) restent quant à eux très peu utilisés à des fins de recherche d’emploi. Parmi les principaux motifs d’utilisation des réseaux sociaux professionnels, on trouve à la 1ère position la recherche d’emploi (40%), un moyen de s’informer sur des employeurs potentiels (35%), un outil pour diffuser son CV (32%) ou de se créer ou entretenir son réseau professionnel (31%).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages