< Retour au sommaire

Les profils TIC sont les plus recherchés

Quelque 4,6% de la population occupée en Belgique travaille dans une fonction informatique. Ces spécialistes sont parmi les profils les plus recherchés sur notre marché du travail, indique Statbel, l'office belge de statistique: le taux de vacance d’emploi du secteur des TIC est, avec 6,6%, bien supérieur à celui de l’ensemble des secteurs (3,6%).

Selon les chiffres annuels les plus récents (Enquête sur les forces de travail 2017), 4,6% de la population occupée totale est active dans une fonction informatique. La grande majorité (82%) de ces spécialistes des TIC sont des hommes. En 10 ans, le nombre de spécialistes des TIC a presque doublé: en 2007 ils représentaient 2,6% de la population occupée totale. Les analystes de systèmes sont les plus nombreux (20,3%), suivis par les concepteurs de logiciels (11,8%), les managers, technologies de l'information et des communications (8,2%), les concepteurs graphiques, multimédia - graphistes (7,7%) et les monteurs et réparateurs, technologies de l'information et des communications (4,9%).

Les spécialistes des TIC sont beaucoup plus souvent hautement qualifiés si on les compare à la population occupée totale. 46,4% de la population occupée totale a un diplôme de l’enseignement supérieur. Le pourcentage de personnes hautement qualifiées chez les personnes occupées comme spécialistes des TIC atteint 75,7%. Ce pourcentage dépasse même les 87% chez les spécialistes féminines des TIC. Il est frappant de constater que 60,7% des spécialistes des TIC ont obtenu leur diplôme le plus élevé dans un autre domaine que les TIC. Les orientations suivies dans les autres domaines que les TIC sont notamment les programmes et les certifications génériques, les techniques audiovisuelles et la production multimédia, l’ingénierie, les industries de transformation et la construction, l’économie ainsi que l’électricité et l’énergie.

11.000 chômeurs ont un profil TIC

Les personnes ayant un profil TIC sont très recherchées sur le marché de l’emploi. En 2017, 275.000 personnes de 15 ans ou plus avaient obtenu un diplôme dans le domaine des technologies de l'information et des communications ou de l’électronique et de l’automatisation. Il s’agit principalement des domaines suivants: Électronique et automatisation et Développement et analyse de logiciels et d’applications. Ici aussi, la grande majorité sont des hommes (88%). Plus de trois quarts des personnes ayant un profil TIC travaillent. Parmi les personnes non occupées, on trouve 11.000 chômeurs au sens du BIT et 51.000 inactifs. Si l’on se limite aux 20-64 ans, le taux d'emploi de ces profils TIC s’élève à 84,1% et le taux de chômage à 5%. Les taux d’emploi et de chômage généraux des 20-64 ans s'élèvent en 2017 à respectivement 68,5% et 7%.

Taux de vacance d’emploi supérieur pour les profils TIC

Selon l'enquête sur les postes vacants, le taux de vacance d'emploi (TVE) du secteur Information et communication, dans lequel l'ICT représente une grande part des activités, est à chaque trimestre parmi les plus élevés. Au 3ème trimestre 2018, le secteur Information et communication possède un taux de vacance d'emploi de 6,6% alors que le TVE sur l'ensemble des secteurs est seulement de 3,6%. Cette situation est même plus problématique pour la région flamande qui détient un TVE de 8% alors que les deux autres régions ne sont respectivement qu'à 4,5% et à 4,7% à Bruxelles et en Wallonie. 7,8% des entreprises déclarent rencontrer des difficultés à pourvoir les emplois vacants dans le domaine des TIC.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages