< Retour au sommaire

Les PME wallonnes et bruxelloises toujours en difficulté

Durant le premier trimestre 2015, l'emploi structurel dans les PME a reculé en Wallonie et à Bruxelles de respectivement 0,2% et 0,3% par rapport au 4e trimestre 2014. Ce sont surtout les PME de moins de 20 personnes qui emploient moins. Une tendance générale se dessine en Belgique: moins de jeunes au travail, mais plus de personnes de 50 ans et plus.

L’Indice Emploi dans les PME de SD Worx pour le premier trimestre de 2015 révèle un recul de l'emploi structurel de 0,3% en Wallonie et de 0,2% à Bruxelles. Cette tendance négative se prolonge depuis plusieurs trimestres. En Flandre, l'emploi structurel a progressé de 0,7% au cours de ce même premier trimestre 2015.

Stagnation à plus long terme 

À l'échelle nationale, cet Indice Emploi atteint à 111,6 points pour le premier trimestre 2015, soit une progression de 0,3% par rapport au dernier trimestre 2014. L’Indice Emploi de SD Worx a démarré à 100 en décembre 2005. Cela signifie que depuis lors, il y a aujourd'hui 11,6% de personnes en plus travaillant pour des entreprises dont l'effectif est égal ou inférieur à 100 travailleurs.

« Le chiffre le plus élevé a été noté en novembre 2011 (112,2). L'indice actuel correspond à celui d'il y a trois ans et de la fin de l'année 2012. Le creux de la vague de ces dernières années s'est situé à 110,5 durant l'été 2013. Nous pouvons donc en conclure que l'emploi dans les PME stagne depuis quatre ans, mais aussi que, au cours des douze derniers mois, nous avons rattrapé le retard accumulé ces dernières années », déclare Marie-Caroline Mathelot, Directeur Business Development pour la Wallonie.

Des difficultés surtout pour les petites PME

C'est surtout parmi les PME employant moins de 20 personnes que l'emploi a reculé au cours des 12 derniers mois: 1,1% en Wallonie et 0,7% à Bruxelles. Dans la capitale, cette régression est même de 0,8% pour les PME de 20 à 49 collaborateurs. En revanche, les PME plus importantes ont légèrement étoffé leurs effectifs (+0,7%), une évolution que l'on n'observe pas en Wallonie, où l'emploi dans les grandes PME s'érode d'un demi pour cent.

En Wallonie, plus de 1% des emplois à temps plein ont disparu durant le premier trimestre de 2015. Les jeunes travailleurs sont plus particulièrement impactés, avec un recul de 5% de l'emploi des jeunes dans les PME. Cette régression n'est ensuite pas entièrement compensée par le surcroît d'emploi parmi les 50 ans et plus (1,91%). Tous les secteurs sont ici en recul; principalement le secondaire (-1,33%) mais aussi le quaternaire (-0,6%).

C'est à Bruxelles que disparaissent le plus grand nombre d'emplois à temps plein (un peu plus de 1%). On y observe aussi la même évolution en matière d'âge qu'en Wallonie: moins de jeunes travailleurs (-4,44%) mais davantage de quinquagénaires (+3,99%). En termes sectoriels, la progression du quaternaire est notable, à l'inverse du tertiaire, qui est en léger recul.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages