< Retour au sommaire

Les jeunes trouvent un emploi via une candidature spontanée ou par l'intermédiaire de leur réseau

Les jeunes (âgés de 15 à 34 ans) trouvent principalement un emploi au moyen d'une candidature spontanée auprès de l'employeur (26%) et par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances (24%), indique Statbel, l’office belge des statistiques. 17% ont trouvé leur emploi par une petite annonce, et 10% par l'intermédiaire d'une agence d'intérim ou de sélection.

L’analyse montre encore que 8% ont été sélectionnés par l'employeur lui-même, 7% ont obtenu un emploi par l'intermédiaire de leur établissement d'enseignement et 6% par l'intermédiaire d'un service public de l'emploi (VDAB, Actiris, FOREM, ADG) ou d'une mission locale pour l'emploi. La façon de trouver un emploi dépend également des caractéristiques du jeune lui-même et du secteur dans lequel il est employé. En fonction du niveau d'études, de l'âge, du sexe et du secteur dans lequel la personne cherche du travail, certains canaux sont plus ou moins utilisés.

Niveau d’instruction

Le niveau d'instruction détermine dans une grande mesure la manière dont un jeune trouve du travail. Les jeunes ayant un niveau d'instruction faible et moyen font le plus souvent appel à la famille, aux amis et aux connaissances. Ils trouvent également plus souvent un emploi par l'intermédiaire d'un service de placement que les jeunes ayant un niveau d'instruction élevé. Les jeunes ayant un niveau d'instruction élevé trouvent principalement du travail au moyen d'une candidature spontanée. Par rapport aux jeunes ayant un niveau d'instruction faible et moyen, ils trouvent plus souvent un emploi grâce aux petites annonces ou à l'établissement d'enseignement, ou ils sont plus souvent contactés par l'employeur lui-même.

Plus la personne est jeune, plus elle trouve un emploi par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances. Les personnes âgées de 30 à 34 ans trouvent aussi plus souvent un emploi au moyen des candidatures spontanées et des petites annonces. La méthode la plus utilisée pour trouver du travail est aussi différente chez les hommes et chez les femmes. Les femmes trouvent la plupart du temps un emploi au moyen d'une candidature spontanée, et les hommes un peu plus souvent par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances. Les agences d'intérim, de recrutement et de sélection sont également importants pour ces derniers. Il existe toutefois un lien évident avec le secteur dans lequel les femmes et les hommes sont souvent employés (l'enseignement et l'industrie, respectivement).

Variations sectorielles

Statbel publie également des données plus détaillées pour les secteurs spécifiques, lorsque les données sont suffisantes et les différences claires. Les jeunes travaillant dans l'industrie ont beaucoup plus souvent trouvé leur emploi par l'intermédiaire d'une agence d'intérim, de recrutement ou de sélection. Dans la construction, de nombreux jeunes ont été contactés par l'employeur lui-même, ou ont trouvé leur emploi par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances. Un emploi dans l'horeca est souvent obtenu par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances. En ce qui concerne les activités spécialisées, scientifiques et techniques et l'administration, publique, les emplois sont souvent trouvés par les petites annonces. Un emploi dans l'enseignement s'obtient la plupart du temps au moyen d'une candidature spontanée et souvent aussi par l'intermédiaire d'un établissement d'enseignement. Enfin, dans le secteur de la santé humaine et de l'action sociale, les emplois s'obtiennent également souvent par l'intermédiaire d'un établissement d'enseignement ou d'un service public de l'emploi.

48% de tous les jeunes n'ont pas travaillé pendant les études qui ont mené au niveau d'instruction le plus élevé. 52% ont donc acquis une expérience professionnelle, dont 18% n'avaient effectué que du travail rémunéré, 16% que du travail non rémunéré et 18% une combinaison des deux. Pour 65% des jeunes qui ont acquis une expérience professionnelle, au moins une de leurs expériences faisait partie de leur programme scolaire. Pour 85% d'entre eux, cette expérience était obligatoire, non rémunérée et a duré moins de 6 mois. Pour 10%, cette expérience était obligatoire, rémunérée et d'une durée d'au moins 6 mois. Enfin, pour 5%, il ne s'agissait pas d'une partie obligatoire de leur programme scolaire.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages