< Retour au sommaire

Les hommes candidats à la direction d’entreprise plus jugés sur leur apparence que les femmes

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les hommes candidats à la direction d’une entreprise sont jugés sur l’expression de leur visage, alors que les femmes ne le sont pas. C’est ce que montre une étude menée au Royaume Uni par Philipp Geiler, professeur à emlyon business school, et ses collègues.

Pas moins de 621 élections et réélections de dirigeants ont été examinées au sein de plusieurs entreprises britanniques entre 1996 et 2007. Les chercheurs ont calculé un score d’apparence pour les candidats au poste de PDG, basé sur des notes attribuées par des évaluateurs anonymes. On a demandé à ces évaluateurs, sur simple observation d’une photographie, d’attribuer un score de 1 à 5 pour la beauté, les compétences, la fiabilité, le caractère sympathique et l’intelligence perçus de chaque candidat. Les chercheurs ont ensuite comparé la moyenne de ces notes au pourcentage de votants qui se sont abstenus ou ont voté contre les dirigeants lors des élections et réélections.

Si la beauté n’avait aucun impact, l’étude a en revanche révélé que les compétences, la fiabilité, le caractère sympathique et l’intelligence perçus d’après l’apparence faciale d’un dirigeant d’entreprise avaient un effet direct sur la décision des électeurs. Les dirigeants qui s’étaient vu attribuer un score élevé pour ces traits de caractère perçus recueillaient plus de voix en leur faveur. Toutefois, ce constat ne s’appliquait qu’aux candidats de sexe masculin. Pour les candidates, la beauté ou autres traits de caractère perçus n’avaient aucun effet sur le nombre de voix obtenues.

« Les conclusions de cette étude viennent contredire l’opinion généralement établie, à savoir que la beauté du visage influe sur les élections des dirigeants d’entreprise, commente Philipp Geiler. En réalité, ce sont les caractéristiques perçues d’un dirigeant masculin qui ont une influence sur la probabilité qu’il soit élu. En revanche, pour les femmes dirigeantes d’entreprise, aucun de ces facteurs ne semble avoir d’influence – d’ailleurs, les femmes sont confrontées à très peu de contestation de vote, probablement du fait que les grands patrons femmes sont encore rares, et que les sociétés et actionnaires reconnaissent les avantages de la diversité des genres au niveau du conseil d’administration. »

Les résultats montrent qu’une augmentation d’un écart-type de la mesure de l’apparence est associée à une diminution de la contestation de vote, soit l’équivalent d’une baisse de la probabilité de votes négatifs de 26% en moyenne. Cela prouve que l’apparence physique d’un dirigeant d’entreprise, et non pas simplement son parcours professionnel, ses diplômes ou ses résultats, a un impact considérable sur les élections.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages