< Retour au sommaire

Les faillites plus coûteuses en termes d’emploi que les licenciements collectifs

En 2015, 5.209 travailleurs ont été concernés par un licenciement collectif et 25.339 travailleurs par une faillite, communique le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Ce qui représente presque cinq fois plus, en termes de pertes d’emplois.

« Lorsque l’on s’intéresse au phénomène des pertes d’emploi en Belgique, le plus souvent, ce sont les restructurations et licenciements collectifs qui viennent à l’esprit, indique-t-on au SPF Emploi. Du fait de leur médiatisation et de l’impact qu’elles peuvent avoir sur une région ou un secteur, elles ont un écho plus important. » A tort, d’après l’analyse réalisée: en 2015, 25.339 emplois ont été perdus suite à des faillites, dont 17,99% à Bruxelles, 47,06% en Flandre et 34,94% en Wallonie. Anvers a été la province la plus touchée en Flandre et le Hainaut la province la plus touchée en Wallonie. A titre de comparaison, 5.209 travailleurs étaient concernés par une annonce d’intention de procéder à un licenciement collectif, dont 19,31% à Bruxelles, 59,43% en Flandre et 21,25% en Wallonie. Les provinces les plus touchées sont également Anvers et le Hainaut.

L’an dernier, 3.750 entreprises ont procédé à une faillite et 105 entreprises ont annoncé une intention de procéder à des licenciements collectifs. « Cette importante différence peut s’expliquer par la taille des entreprises qui subissent des pertes d’emplois. En effet, toute entreprise quelle que soit sa taille est susceptible de subir une faillite. Par contre, l’obligation d’entamer une procédure de licenciements collectifs ne s’impose qu’aux entreprises qui occupent un certain nombre de travailleurs (en moyenne plus de 20 travailleurs au cours de l'année civile précédant le licenciement). » Sur le total de 3.750 entreprises ayant subi une faillite, 3.483 entreprises occupaient moins de 20 travailleurs. 267 entreprises, c’est-à-dire environ 7.10%, occupaient plus de 20 travailleurs.

Le nombre de pertes d’emploi suite à une faillite a augmenté entre 2010 et 2013 (23.499 en 2010; 25.452 en 2011; 27.504 en 2012 et 30.099 en 2013). On peut observer une baisse après 2013 et plus encore en 2015. Les chiffres sont plus fluctuants pour les pertes d’emplois résultant d’un licenciement collectif: 13.017 en 2010; 6.655 en 2011 et 8.865 en 2013. Le paramètre « perte d’emploi suite à une faillite » semble donc plus fiable/clair comme baromètre de crise, relève les analystes du SPF Emploi.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages