< Retour au sommaire

Les employés belges moins heureux au travail que leurs voisins

La Belgique se situe en avant dernière place d’un classement international sur le bonheur des travailleurs. Celui-ci est dominé par les Etats-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas. Le Royaume apparaît comme le moins propice au bonheur au travail parmi les pays étudiés.

Ces résultats ont été publiés dans un rapport intitulé « Le bonheur au travail, tout le monde y gagne: le secret des entreprises et des collaborateurs épanouis » publié par Robert Half. D’après l’enquête internationale menée auprès de 25.000 employés dans le monde, parmi lesquels plus de 1.000 Belges, les employés belges obtiennent un score de 65,2 sur une échelle de 100 quant à la question d’éprouver du bonheur au travail. La Belgique arrive ainsi seconde en partant du fond du classement, devancée par ses voisins qui démontrent un taux de satisfaction au travail plus élevé: 71,2/10 en Allemagne, 69,9/10 aux Pays-Bas et 67,2/100 au Royaume-Uni. L’étude démontre que les employés les plus heureux sont aux Etats-Unis avec un score de 71,8.

Il ressort de l’enquête que ce bonheur des employés serait conditionné par plusieurs facteurs, les principaux étant un traitement équitable et respectueux, le sentiment d’être apprécié et la liberté. Ainsi, les employés qui affirment être traités avec plus d’équité et de respect seraient trois fois plus enclins à être heureux au travail que les autres.

En analysant les données concernant la Belgique, on s’aperçoit que 48% des jeunes employés estiment pouvoir bénéficier d’opportunités d’apprentissage, contre seulement 39% des employés d’âge moyen. Parmi les plus de 55 ans, 55% possèdent de l’influence, comparativement à 48% à peine chez les 18-34 ans. En Belgique, 77% des employés déclarant posséder de l’influence sont heureux au travail, contre 47% de ceux qui disent ne pas en avoir.

Les interactions sociales sur le lieu de travail sont un autre contributeur au bonheur. Par exemple, 74% des personnes qui ont déclaré entretenir de bonnes relations d’équipe sont épanouies au travail, contre 16% des personnes qui n’ont pas indiqué entretenir de bonnes relations. En outre, les personnes qui participent fréquemment à des réunions obtiennent un meilleur résultat sur le plan de l’épanouissement et de l’intérêt. Ainsi, les trois quarts des employés qui ont des réunions de groupe tous les jours (75%) sont heureux, contrairement à moins de la moitié de ceux qui n’en ont pas (47%). Pour ce qui concerne l’intérêt, les chiffres sont de 77% contre 75%.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages