< Retour au sommaire

Les coûts de l’occupation de bureau sont plus élevés de 22% en Belgique par rapport aux Pays-Bas

Les coûts de l’occupation de bureau ont diminué de 2,8% en Belgique mais restent plus élevés que ceux pratiqués chez nos voisins hollandais et allemands. D’après les auteurs de l’étude, aligner son modèle d’entreprise avec l’immobilier et le concept de l’environnement de travail peut réduire les coûts de l’occupation de bureau jusqu’à 35%.

Au niveau européen, les coûts ont en moyenne baissé de 9%, indique l’édition 2014 de l’Occupier Cost Index (OCI), publié par Colliers International. L’OCI analyse et compare les coûts de l’environnement de travail par Equivalent Temps Plein (ETP). « La Belgique est 33% plus chère que la moyenne européenne, commente Pierre-Gilles Solvit, General Manager de Colliers International Belgium. Nous sommes également en mauvaise position par rapport aux Pays-Bas, ce qui peut nous porter préjudice pour les entreprises désireuses de se centraliser au Benelux. Nous avons en effet un handicap de 22% par rapport aux Pays-Bas. Nous faisons par contre mieux que le Luxembourg, où les coûts sont plus élevés de 24%. »

L’index est constitué de trois parties: espace et infrastructure (avec un poids de 56% en Belgique), collaborateurs et entreprise (40%), et management (4%). En chiffres, cela représente 12.017€ par ETP en 2014, contre 12.368€ en 2013. Même avec une diminution des coûts de 2,8%, la Belgique est plus chère de 33% par rapport à la moyenne européenne, ce qui fait que notre pays occupe la 8ème place du classement. Notre pays occupe cependant la 3ème place du Top 5 des pays limitrophes: l’OCI de la France est de 13% plus élevé qu’en Belgique, et celui du Luxembourg est supérieur de 24%.

En Belgique, ce sont surtout les coûts en matière de collaborateurs et d’organisation d’une part, et de Facility Management d’autre part, qui sont plus élevés que la moyenne de nos pays voisins (Pays-Bas, Luxembourg, France et Allemagne).

Au niveau européen, les coûts de l’immobilier ont diminué partout sauf en Lituanie, qui atteint un niveau équivalent à celui de 2013. La moyenne européenne du coût d’un bureau par ETP est de 9.005€. D’une manière générale, les baux les plus élevés, le nombre de mètres carrés par poste de travail et les salaires placent les pays d’Europe du Nord en haut du tableau (Suède, Norvège et Suisse notamment). La plus forte baisse se situe au Portugal et en Hongrie, avec une diminution de respectivement 12% et 11% par rapport à 2013.  

Aligner son modèle d’entreprise et l’immobilier

Colliers International Belgium constate une diminution de l’OCI au fil des années. « Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, explique Jeroen Govers, Senior Director Real Estate Services chez Colliers International Belgium. L’incertitude économique, la pression sur les coûts et la volonté d’optimisation, ainsi que la réflexion sur le concept du modèle d’immobilier et l’environnement de travail contribuent à faire baisser l’OCI. Une réflexion adéquate quant au lieu de travail et sa traduction concrète en mètres carrés notamment peut faire diminuer les coûts jusqu’à 35%. »

Par exemple, la mobilité croissante des collaborateurs a pour conséquence qu’une partie des coûts pourrait disparaître (notamment en termes de nombres de bureaux) mais la réalité immobilière doit pouvoir y correspondre. « Se débarrasser des espaces de bureau laissés vacants permettrait déjà aux entreprises de réaliser des économies substantielles, même si cela implique une renégociation du contrat de bail ou un déménagement », ajoute Jeroen Govers.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages