< Retour au sommaire

Les cadres moyens belges sont parmi les mieux payés en Europe

Les salaires des cadres moyens en Belgique se situent au cinquième rang par rapport à leurs homologues des 20 premières économies européennes, indique une étude de Willis Towers Watson. Le taux d’imposition pratiqué chez nous place toutefois la Belgique à la dixième place dans le classement des salaires après imposition. Pour leur part, les employés débutants arrivent en sixième position dans ces deux classements.

Dans sa dernière édition du Global 50 Remuneration Planning Report, Willis Towers Watson révèle qu'en Belgique, le salaire médian de base brut annuel d'un cadre moyen typique est de 97.000 €, ce qui le situe en 5ème position européenne, et que celui d'un employé débutant est de 47.000 €, ce qui correspond à la 6ème place européenne. Par contre, en termes de salaire de base net, les cadres moyens chutent à la 10ème place en raison du taux d'imposition élevé Concernant les jeunes employés, la Belgique maintient sa position.

Le coût de la vie y étant plus élevé que dans d'autres pays d'Europe Occidentale, le « pouvoir d'achat » d'un salarié belge est réduit mais est supérieur à celui de pays scandinaves à salaires nets pourtant plus élevés. Maintenant la Belgique est à la dixième place pour les cadres moyens et se hisse, grâce au système d'indexation, à la quatrième place pour les salariés débutants dans ce classement particulier.

Plus que le seul salaire

« Maintenant que l’économie repart à la hausse, la guerre des talents bat à nouveau son plein et le recrutement ainsi que la conservation des collaborateurs clés représente actuellement un véritable défi pour de nombreuses entreprises, analyse Mary Cloosterman-Hughes, Head of Data Services Benelux chez Willis Towers Watson. Lors du choix d’un emploi, les jeunes tiennent de nos jours de plus en plus souvent compte des conditions de travail telles que les horaires flexibles, la technologie disponible, les opportunités de formation mais aussi de la politique CSR (Corporate Social Responsibility) de l’employeur.Le salaire de base doit correspondre à ce que propose le marché mais notre propre étude démontre que l’employeur doit proposer bien davantage pour que ses employés continuent à se sentir impliqués dans l’entreprise. Par ailleurs, compte tenu du taux élevé d’imposition en Belgique, le salaire constitue un instrument de rémunération moins efficace et les possibilités de rémunération non-financières, notamment le véhicule de société et les titres-repas, restent toujours aussi prisées. »

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages