< Retour au sommaire

Les cadres français n’y croient (presque) plus

Si les cadres français se disent globalement satisfaits de leur sort, cette satisfaction semble être l’arbre qui cache la forêt. Une enquête témoigne de la fracture souvent évoquée entre les cadres et l’entreprise, pointant notamment le déficit de reconnaissance et le manque de confiance envers le rôle sociétal de l’entreprise.

En 30 ans d’existence, l’AVARAP a accompagné 14.000 cadres dans leur repositionnement professionnel. A l’occasion de cet anniversaire, l’association reconnue d’intérêt général a fait le point sur l’avenir des cadres français, une projection à laquelle se sont prêtés 400 personnes formant un échantillon représentatif de la population des cadres dans l’hexagone. Ils ont ainsi partagé leurs craintes, leurs espoirs et la façon dont ils se projettent d’ici 2025.

L’ensemble des cadres interrogés se dit globalement satisfait de sa situation professionnelle (75% d’entre eux) et de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle (79%), mais quel critère majeur prend-il en compte? Le niveau de rémunération remporte la palme, haut la main. En effet, il s’agit de la motivation principale des cadres (71% des réponses). Demie surprise en cette période de crise, certes. Mais où en sont les autres critères moins rationnels? Ils arrivent loin derrière: la qualité de l’ambiance de travail (47% seulement des motivations), l’intérêt intellectuel (42%), l’accomplissement personnel (34%), les perspectives d’évolution de carrière (27%), la reconnaissance (25%), les valeurs éthiques de l’entreprise (13%), la qualité du management (12%), et la politique sociale de l’entreprise (11%). Préoccupant: « Pourtant, ce sont ces mêmes cadres qui bien souvent doivent appliquer les valeurs de leur entreprise et accompagner leurs équipes dans leur épanouissement personnel. Si pour eux, ils n’y croient déjà presque plus... », précise Chantal Lasocki, administrateur de l’Avarap

Fatalité ou clairvoyance?

Comment les cadres s’imaginent-ils dans 10 ans? Peu de surprise en la matière. Pour 44% des cadres âgés de plus de 45 ans, ils auront une nouvelle fonction dans la même entreprise et 26% resteraient dans la même fonction et la même entreprise. Ce qui n’est pas le cas des moins de 45 ans, qui se projettent totalement dans le changement; soit dans une nouvelle fonction dans la même entreprise (29%), soit dans une autre entreprise (28%).

Réalisme oblige? 82% des cadres estiment que leur parcours sera jalonné de périodes de chômage, que la reconversion est inéluctable (changer de métier sera une nécessité pour 84% des cadres) et qu’enfin le multiculturalisme et l’expérience internationale ne seront plus optionnels (respectivement 74% et 65% qui les souhaitent).

Et le travail dans tout cela? Ils l’ont bien compris, il va falloir qu’ils s’adaptent à de nouvelles formes de collaborations. Le travail en réseau, tout d’abord, continuera à se développer selon 92% des cadres. Même si, dans le même temps, 63% des cadres déclarent que l’individualisme prévaudra sur le collectif. Paradoxe du genre humain. Le temps partagé entre les entreprises se développera selon 68% des cadres, avec tout de même une approbation partagée (53% en faveur de ce type de travail et 47% contre).

Quelques inquiétudes

Plus que la formation continue proposée par l’employeur, 82% des cadres jugent qu’ils devront s’auto-former, et 80% l’acceptent. Echec de l’employeur en la matière? Pire, encore, seuls 27% des cadres pensent que le dialogue social sera plus efficace (ce qu’ils déplorent à 92%). Et enfin, 30% des cadres envisagent, avec regret, la disparition du statut de cadre dans une décade. Quelles seront les qualités d’un cadre du futur? Etre à la fois maître de son temps, de son stress, absorber une grande quantité d’informations, savoir à la fois travailler en groupe et être autonome, seront la panacée d’un cadre accompli…

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages