< Retour au sommaire

Les accidents du travail en baisse de 5,7% dans le secteur privé

En 2014 et pour la quatrième année consécutive, le Fonds des accidents du travail constate une baisse du nombre d’accidents du travail dans le secteur privé. On déplore néanmoins encore 59 accidents mortels survenus au travail en 2014, ce qui correspond à 13 décès en moins que l’année précédente.

De manière globale, 141.865 accidents du travail ont été enregistrés en Belgique dans le secteur privé, ce qui correspond à un recul de 5,7% par rapport à 2013. Et ce, alors que l’emploi est resté relativement stationnaire (+0,4%). Cette diminution s’explique par la baisse du nombre d’accidents tant sur le lieu du travail (-4,4%) (121.195), que sur le chemin du travail (-13,1%) (20.670). La baisse du nombre d’accidents sur le chemin du travail est le résultat d’un hiver particulièrement doux au cours duquel on a enregistré moins d’accidents de la circulation et moins de glissades sur les trottoirs. 

On déplore 59 accidents mortels survenus au travail en 2014, soit 13 décès en moins que l’année précédente. Un tiers des accidents mortels surviennent sur la voie publique. Il s’agit généralement d’accidents de la circulation. Les chutes de hauteur constituent la deuxième cause des décès survenus pendant l’exécution du contrat de travail. Entre 2008 et 2014, le nombre d’accidents mortels est passé de 103 à 59.

Dans le rétroviseur 

La tendance à la baisse observée depuis des décennies du nombre des accidents survenus sur le lieu du travail a connu une brève parenthèse avec la crise économique de 2009 et la reprise esquissée l’année suivante. Le ralentissement des activités économiques en 2009 a entraîné une baisse de 11,9% du nombre des accidents du travail. En 2010, le nombre d’accidents est remonté légèrement (+3,7%). Depuis 2011, ce nombre diminue à nouveau chaque année.

La crise de 2009 et son impact sur l’emploi n’ont pas frappé tous les secteurs d’activités avec la même intensité. Quatre secteurs en ont principalement subi les effets qui se sont traduits par une diminution significative du nombre des accidents en 2009: l’industrie manufacturière, la construction, les services (dont l’intérim) et les transports. Ces quatre secteurs qui détiennent les taux d’accidents du travail les plus élevés du secteur privé occupent 41% de l’emploi du secteur privé en 2014. Cette même année, 55% des accidents du secteur privé et 63% des accidents entraînant une incapacité de plus de 30 jours s’y sont produits.

Après 2009, la tendance générale à la baisse du risque d’accidents du travail observée antérieurement à la crise a repris son cours dans l’ensemble. L’évolution des taux des accidents du travail est relativement similaire dans les secteurs frappés par la crise et dans les autres secteurs, même si l’emploi est resté inférieur de 5% par rapport à 2008 chez les premiers alors qu’il a augmenté de 7% pendant la même période chez les seconds.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages