< Retour au sommaire

L'entreprise idéale selon les étudiants

Quels regards les étudiants portent-ils sur le monde de l’entreprise? Comment imaginent-ils leur entreprise idéale? C’est ce qu’ont sondé Deloitte France et JobTeaser. La valeur d’esprit d’équipe et de communauté ressort plébiscitée, suivie de près par la créativité et l’esprit d’innovation et le respect de l’équilibre vie privée/professionnelle.

Sur près de 1.000 étudiants de grandes écoles et d’universités interrogés, majoritairement âgés de 20 à 24 ans, 89% connaissaient déjà le monde de l’entreprise au travers d’un stage. Huit étudiants sur dix déclarent avoir une image globalement positive du monde de l’entreprise, qui leur évoque évidemment le travail (25%) mais aussi un lieu d’épanouissement (13%).

59% des étudiants interrogés souhaitent débuter leur carrière au sein d’une grande entreprise contre 47% en 2014.

La nouvelle génération aspire à un environnement de travail international mais pas nécessairement à une expatriation: seul un quart des jeunes diplômés envisage son avenir professionnel à l’étranger.

Le secteur d’activité est le premier critère de choix de l’entreprise pour 39% des sondés, devant la réputation de l’entreprise et la marque employeur. Même si la rémunération reste toujours une source de motivation pour 92% des étudiants, leurs attentes principales en termes de rétribution portent principalement sur l’intérêt du travail, le développement de carrière et l’équilibre de vie.

Comme l’an dernier, le secteur de prédilection des jeunes diplômés est la finance (17%), suivi par l’industrie (14%). Le secteur high tech, en troisième position, a progressé de deux points par rapport à 2014 (12%). On note cette année une similarité entre hommes et femmes quant à la première famille de métiers envisagée. Les hommes privilégient ensuite la famille informatique et la production/ingénierie tandis que les femmes tendent plutôt vers le marketing et les ressources humaines.

Les prétentions salariales des femmes sont inférieures de 9% à celle des hommes.

Le recrutement idéal

Le diplôme ne devrait être que pour 8% des étudiants le principal critère de recrutement. Selon l’étude « La Grande InvaZion » menée par The Boson Project et BNP Paribas, il n’est plus que pour 14% de la génération Z un gage de réussite. Ils préfèrent aujourd’hui être jugés sur leur motivation (48%) et leur personnalité (30%). Les études ne sont en effet plus perçues comme le « lieu privilégié de l’apprentissage ». Faudrait-il que l’entreprise endosse alors un nouveau rôle, comme le précise « La Grande InvaZion »: celui de former et diplômer ses salariés?

Pour les participants à l’étude, la durée moyenne idéale dans un poste serait de 4,5 ans, un peu plus pour les universitaires: 4,7 ans. Les jeunes générations semblent vouloir inscrire une relation dans la durée avec leur première entreprise. Pour autant, l’étude de Deloitte & Nomination montre que la durée réelle en poste des cadres de moins de 35 ans est en moyenne de 3 ans ! Néanmoins ils cherchent pour 82% un premier poste en CDI (dont 95% en temps plein).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages