< Retour au sommaire

Le vélo d’entreprise fait du bien à la lutte contre l’absentéisme

Faire du vélo est non seulement bon pour la santé, mais sa pratique a également un impact non négligeable sur l’absentéisme. Une étude d’Attentia montre que les collaborateurs qui pédalent sont moins souvent absents pour cause de maladie que leurs collègues qui ne se rendent jamais au travail à vélo. Les chiffres indiquent par ailleurs que le vélo d’entreprise est en forte progression depuis quelques années.

L’analyse, réalisée sur une cohorte d’environ 120.000 collaborateurs, indique clairement que l’absentéisme diminue, dans tous les groupes d’âges, chez les individus qui font régulièrement du vélo. Pour ce qui est des absences de courte durée pour cause de maladie, on note déjà une différence entre les collaborateurs qui font du vélo de un à trois mois par an et ceux qui n’en font jamais. Dans le groupe des trentenaires, on constate par exemple que 3,77% des collaborateurs non-pédaleurs sont sujets à de courtes absences tandis qu’il n’arrive qu’à 3,32% des pédaleurs les moins réguliers de tomber malade.

La différence devient réellement flagrante chez les inconditionnels de la bicyclette qui l’utilisent plus de six mois par an. Dans ce groupe, l’absentéisme pour cause de maladie n’atteint que 2,74%. La différence est également sensible en termes d’absence de longue durée. 1,09% des trentenaires non-pédaleurs sont absents pour une longue durée tandis que seulement 0,10% des cyclistes les plus zélés sont hors jeu pour une longue période. Une tendance similaire se manifeste dans les autres groupes d’âge.

Stress minimisé, sommeil amélioré

Il est logique que pratiquer le vélo ait un effet positif sur la santé. Mais l’étude pointe également une corrélation directe avec d’autres facteurs qui favorisent une réduction des absences pour cause de maladie. Notamment, une nourriture saine, un sommeil de meilleure qualité et une réduction du stress. Quiconque adopte un mode de vie sain tombera moins rapidement malade et opposera plus de résistance aux infections. Qui plus est, l’activité physique diminue la pression artérielle, ce qui réduit les risques de complication.

Faire du vélo chaque jour implique par ailleurs que l’on s’expose à la lumière du soleil. C’est bon pour le biorythme, ce qui améliore le repos nocturne. De même, l’IMC des collaborateurs qui s’adonnent au vélo est sensiblement inférieur à celui de leurs collègues qui ne pédalent pas. Ils sont seulement 16,18% à afficher un IMC supérieur à 30 (indice d’obésité) contre 21,68% chez ceux qui ne se rendent jamais au travail en vélo.

Pratiquer le vélo devient fiscalement plus avantageux

Le vélo, comme moyen de transport domicile-travail, a clairement le vent en poupe. En 2015, environ 6,5% des collaborateurs optaient pour le vélo. En 2018, ce chiffre était déjà passé à 9,1%. Le cap des 10% pourrait être franchi en 2019. Il devient dès lors intéressant d’opter pour le vélo, tant d’un point de vue fiscal (exonération fiscale) que para-fiscal (exonération des contributions à l’ONSS). Ces exonérations interviennent lors de la mise à disposition d’un vélo d’entreprise dans le cadre des trajets domicile-travail. Pour être applicables, il suffit qu’une partie du trajet domicile-travail soit effectué à vélo; le vélo ne doit pas obligatoirement être utilisé toute l’année.

L’arrivée du budget mobilité devrait contribuer à accroître le nombre de collaborateurs adoptant le vélo. Les salariés disposant d’une voiture de société peuvent obtenir un budget qui leur permet d’échanger leur voiture contre un modèle plus respectueux de l’environnement. Cette somme peut également être affectée à la mise à disposition d’autres solutions. Cela implique que le vélo pourrait devenir une option très prisée pour quiconque n’habite pas trop loin de son travail. S’il reste de l’argent dans le budget, le salarié pourra en bénéficier directement.

Le vélo électrique est une autre raison majeure qui explique que les vélos d’entreprise aient la cote. Cela permet aux collaborateurs qui doivent couvrir une plus grande distance pour se rendre au travail d’opter eux aussi pour le vélo.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages