< Retour au sommaire

Le travail flexible ne convainc pas toutes les directions générales

Dans notre pays aussi, pouvoir choisir soi-même le lieu où l'on va travailler séduit de plus en plus. D’après deux employés de bureau sur trois sondés par Regus, la direction de leur entreprise soutient la formule du travail flexible.

Plus de 44.000 employés, dont près de 300 Belges, issus de 100 pays différents ont été interrogés dans le cadre de cette enquête. En Belgique, la direction des entreprises accueille de plus en plus favorablement le fait de voir son personnel travailler depuis un autre endroit que le bureau. Pour la grande majorité (80% chez nous pour 87% au niveau international), c'est le résultat atteint par les collaborateurs qui importe et non le temps passé sur le lieu de travail.

« La mentalité d'un tiers des membres de la direction générale de leur entreprise doit évoluer pour leur permettre de s'ouvrir à la flexibilité du travail, estime William Willems, Directeur général de Regus Belgique. Aujourd'hui, la règle veut encore trop souvent que les membres du personnel se retrouvent quotidiennement embourbés dans les embouteillages du matin pour atteindre un même lieu de travail où ils resteront ensemble de 9h à 17h. On peut pourtant facilement imaginer d'aller travailler ailleurs deux ou trois heures le matin avant de rejoindre le bureau une fois le trafic désengorgé. Pourquoi ne pas profiter d'un espace de travail professionnel dont on disposerait chez soi ou à proximité? Ce qui compte, c'est que le travail avance. »

Il reste pourtant des obstacles. Selon 71% des personnes interrogées lors de l'enquête, la flexibilité du travail requiert une formation spécifique pour les managers. Et là, une bonne communication est essentielle: trois quarts des personnes interrogées (82% au plan international) indiquent que les managers doivent avoir plusieurs contacts par semaine avec leurs 'télétravailleurs'. En outre, selon 85% des répondants (pourcentage identique à l'international), ils souhaitent au moins une rencontre en face à face par mois. Enfin, sur 10 personnes interrogées, 6 (73% au plan mondial) sont d'avis que des systèmes informatiques doivent être utilisés pour contrôler la productivité des collaborateurs.

Facteur d'attractivité 

Un espace de travail bien équipé à la maison – ou à proximité – ne favorise pas seulement la productivité des collaborateurs, c'est aussi un moyen efficace de conserver ou d'attirer les meilleurs talents vers l'entreprise, selon 70% des répondants (68% au plan mondial). « Le mot clé, aujourd'hui, c'est la flexibilité. Dans l'actuel contexte de reprise économique, elle sera décisive pour s'attacher les meilleurs collaborateurs », conclut William Willems

Lire à ce sujet le dossier sur le travail flexible dans HR Square n°7, édition novembre-décembre. Demandez un numéro d’essai gratuit à Jens Ottoy ou prenez contact par téléphone au 02/515.07.60. Pour devenir membre du réseau HR Square et ne manquer aucune de nos éditions, contactez Nathalie Dierickx. L’adhésion à HR Square vous permet de bénéficier de l’accès à l’intégralité du contenu en ligne.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages