< Retour au sommaire

Le travail étudiant a le vent en poupe

Suite à la pénurie aiguë de forces de travail, le recrutement d'étudiants pour l'été a commencé cette année plus tôt que jamais, observe Tempo-Team, en marge de la publication d’une étude sur les jobistes. Quatre employeurs sur dix disent recourir à des jobs de vacances et stages pour jeunes, perçus comme une importante source pour dénicher et recruter de nouveaux talents.

L’enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de 1.050 travailleurs et employeurs réalisée fin 2017 par un bureau d'études indépendant pour le compte de Tempo-Team. Près de la moitié des employeurs interrogés sont d'avis qu'il n'y a pas assez de sang neuf sur le marché du travail. Trois entreprises sur quatre en Belgique disent connaître des difficultés suite aux carences croissantes en candidats convenant pour les postes à pourvoir. Et six sur dix parviennent difficilement à les combler.

C'est moins le cas au sud du pays, où 45% des patrons se plaignent de cette pénurie, alors qu'ils sont 73% dans ce cas de l'autre côté de la frontière linguistique. D'après la moitié des patrons, cette situation a un impact sur la productivité et la charge de travail.

Interrogés quant à la façon de pallier ce manque croissant de candidats, quatre employeurs sur dix reconnaissent recourir à des jobs de vacances et stages pour jeunes. Selon neuf répondants sur dix, c'est la méthode idéale pour attirer de nouveaux talents. Les travailleurs le confirment: ils sont plus de deux sur trois à déclarer que les stages et jobs d'étudiants durant les vacances les ont aidés dans leur carrière.

Le travail d'étudiant a donc le vent en poupe, une tendance que Tempo-Team observe aussi: « La demande en étudiants jobistes continue d'augmenter, commente Valérie Denis, manager CSR chez Tempo-Team. En 2015, nous en avions mis 15.651 au travail; deux ans plus tard, ils étaient déjà 19.761! La pénurie sur le marché du travail joue certainement un rôle important dans cette augmentation, mais ce n'est pas le seul facteur: la nouvelle législation sur le travail d'étudiants, plus souple, y contribue aussi. C'est pourquoi nous avons déjà commencé à recruter activement sur les salons de l'emploi spécifiquement axés sur les étudiants. »

Recherche: enseignement calqué sur le marché du travail

Selon les employeurs interrogés, un enseignement épousant mieux les besoins du marché du travail est d'une importance cruciale pour amortir les carences en candidats adéquats. Plus de la moitié des employeurs considère que l'inadéquation entre enseignement et monde du travail est l'une des causes majeures de cette pénurie. Dans ce contexte, 43% des employeurs pensent qu'un travail d'étudiant et un stage sont de bonnes méthodes d'apprentissage, complémentaires à l'enseignement.

Le manque de souplesse du marché du travail (46%), le vieillissement de la population active (28%) et le nombre croissant de malades de longue durée (24%) sont d'autres facteurs coupables. Dans la lutte contre la pénurie, les employeurs demandent que les autorités les aident à mieux former les travailleurs (63%) et à rendre le travail plus soutenable (58%).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages