< Retour au sommaire

Le télétravail enregistre toujours un succès croissant

Au cours des cinq premiers mois de l’année, le nombre d’heures de télétravail a progressé de 11% par comparaison avec la période 2018 correspondante. C’est ce qu’indique le département Business Intelligence d’Attentia. Pas moins de 29% des heures de télétravail sont effectuées le dernier jour de la semaine, mais le mercredi a aussi la cote.

Les sociétés qui offrent cette possibilité depuis déjà un certain temps et qui font procéder à l’enregistrement du mode télétravail depuis 2015 ont vu le nombre d’heures de télétravail progresser de 7,67% en l’espace d’un an. L’augmentation atteint même 68% sur une période de trois ans. Les chiffres d’Attentia portent aussi bien sur le télétravail occasionnel que régulier. Depuis 2017, le télétravail occasionnel bénéficie, lui aussi, d’un cadre légal. Un cadre similaire avait déjà été imaginé antérieurement pour le télétravail non-occasionnel qui consiste, pour un individu, à ne pas travailler au bureau un ou plusieurs jours par semaine.

Cela donne la possibilité aux entreprises d’améliorer le package salarial de leurs collaborateurs. « On peut associer de nombreuses conditions attractives au télétravail. Par exemple, une indemnité de 126,94 euros par mois pour le collaborateur, libre de toute cotisation à l’ONSS, ou le remboursement de ses frais de connexions Internet », explique Yves Labeeu, consultant Tax & Reward chez Attentia.

Le vendredi a la cote

Le télétravail constitue donc une solution flexible tant pour l’entreprise que pour le collaborateur. D’un côté, les employés peuvent économiser des déplacements, ce qui a un impact positif sur le stress qu’ils ressentent. De l’autre, cela permet aux entreprises de rendre un emploi plus attrayant et, ce faisant, d’attirer et de fidéliser des talents. Par comparaison avec le début 2018, le nombre moyen d’heures de télétravail par entreprise a augmenté de 5,32%. Dans les secteurs qui le permettent, le télétravail est en passe de devenir la politique par défaut.

Le télétravail apparaît donc comme un atout, dans le cadre d’une politique flexible, pour influer à la fois sur la mobilité et sur la satisfaction des collaborateurs. C’est devenu un élément crucial pour obtenir un bon équilibre entre travail et vie privée. Il est par ailleurs démontré que les collaborateurs préfèrent surtout le vendredi et le mercredi pour travailler chez eux. Pas moins de 29% des heures de télétravail sont effectuées le dernier jour de la semaine. Bien souvent, le mercredi a lui aussi les faveurs des travailleurs, avec 23% des heures prestées. Le télétravail est moins pratiqué les autres jours de la semaine. Le lundi est clairement le moins populaire de tous avec seulement 14,55% du total d’heures.

Les heures de télétravail en juillet

Le télétravail est également en progression pendant les mois d’été. En juillet, le nombre d’heures de télétravail a augmenté de 5,99% par rapport à l’année dernière. Attentia avait également noté une forte croissance lors des étés précédents: 10,49% pendant l’été 2018, 22,53% pendant l’été 2017. Les enfants sont bien entendu un élément déterminant dans la planification de nombreux collaborateurs.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages