< Retour au sommaire

Le taux d’emplois vacants en hausse en Belgique (et dans l’UE)

Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, mesure les « taux d’emplois vacants ». Le taux d’emplois vacants est évalué selon la formule (nombre d’emplois vacants) / (nombre d’emplois occupés + nombre d’emplois vacants). La Belgique figure au deuxième rang des pays ayant les taux d’emplois vacants les plus élevés (2,9%). La moyenne européenne? 1,9%.

Le haut du classement est occupé par la République tchèque (3,1%). Viennent ensuite la Finlande et la Suède (2,7% chacune) ainsi que l’Allemagne (2,6%). À l'inverse, les taux les plus faibles ont été observés en Espagne (0,8%), au Portugal (0,9%), en Bulgarie, en Irlande, en Grèce, en Pologne et en Slovaquie (1% chacun).

Le taux d’emplois vacants s’est établi à 1,9% dans la zone euro (ZE19) au premier trimestre 2017, en hausse par rapport aux taux de 1,7% enregistrés tant au trimestre précédent qu'au premier trimestre 2016. Le taux d’emplois vacants dans l’UE28 s’est également établi à 1,9% au premier trimestre 2017, en hausse par rapport aux taux de 1,8% relevés au trimestre précédent ainsi qu'au premier trimestre 2016.

Par rapport au même trimestre de l'année précédente et parmi les États membres pour lesquels des données comparables dans le temps sont disponibles, le taux d’emplois vacants a augmenté au premier trimestre 2017 dans vingt États membres et est resté stable dans sept autres. Les plus fortes hausses ont été observées en Belgique (+0,7 point de pourcentage entre le quatrième trimestre 2015 et le quatrième trimestre 2016), en République tchèque (+0,6 pp) ainsi qu'en Estonie (+0,5 pp).

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages