< Retour au sommaire

Le nombre de cas de discrimination homme/femme signalés connaît une forte progression

+34%: c’est la progression constatée par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes quant au nombre total de signalements en 2017. Le milieu du travail est toujours le domaine où les discriminations sont les plus présentes, principalement à l’égard des femmes. Les évènements de l’année 2017 semblent avoir influencé le nombre de signalements relatifs au sexisme, au harcèlement et au harcèlement sexuel.

Le nombre de signalements adressés à l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes a particulièrement augmenté en 2017: plus de 34% par rapport à 2016, plus de 59% par rapport à 2015; soit 736 signalements, parmi lesquels 315 demandes d’informations, 295 plaintes et 126 communications. La tendance à la hausse, constatée depuis quelques années, continue à se confirmer. L’Institut relève une augmentation marquante des signalements relatifs au « harcèlement », au « harcèlement sexuel » et au « sexisme » par rapport à 2016.

Les signalements concernant le « harcèlement » ont augmenté de 57%. Il s’agit principalement de cas où des personnes sont harcelées sur leur lieu de travail en raison de leur sexe, de leur grossesse ou de leur identité transgenre. L’Institut a reçu près de six fois plus de signalements de « harcèlement sexuel » en 2017 et presque trois fois plus de signalements relatifs au sexisme. La dénonciation de ce type de comportement dépend fortement de l’attention portée par les médias et la société, estiment les auteurs. Parmi les signalements relatifs au sexisme (18%), 41% portaient sur la Loi-Sexisme, les autres concernaient des stéréotypes de genre ou des formes de sexisme qui ne sont pas couverts par cette loi.

Le domaine dans lequel les discriminations sont les plus présentes est encore le milieu du travail. En 2017, plus d’un signalement sur cinq introduits auprès de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes concernaient la grossesse et la maternité. Ce nombre a doublé par rapport à 2016. Il convient de souligner qu’environ la moitié de ces signalements (43%) ont été reçus au cours des trois derniers mois de l’année, ce qui correspond à la période de la campagne « Maman reste à bord ». L’Institut a lancé cette campagne en octobre 2017 pour sensibiliser les femmes enceintes, désireuses de l’être ou ayant récemment accouché, sur leurs droits.

A noter que l’édition de septembre/octobre 2018 de HR Square propose un large dossier au thème de la diversité et de l’inclusion, avec plusieurs sujets sur l'égalité homme/femme. Par ailleurs, un séminaire sur les assuétudes organisé le 8 novembre prochain traitera notamment des comportements sexuels déplacés et du harcèlement sexuel en entreprise.

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages