< Retour au sommaire

Le leadership peut être développé… mais seulement à certaines conditions

Les trajets de développement du leadership sont-ils un outil performant et rentable pour l’entreprise ou un simple moment de reconnaissance, voire de détente, pour les cadres ? Christophe Marius, directeur général d’Axa Assistance en Belgique, et Sandra Vandorpe, DRH chez Belgocontrol, ont croisé leur regard sur la question à l’occasion d’un Strategic CEO-CHRO Meeting organisé par Top Management. Surprise : le CEO se montre confiant dans la valeur ajoutée de tels trajets, là où la DRH se dit plus… sceptique.

Christophe Marius, directeur général d’Axa Assistance pour le Benelux, l’Allemagne et la Suisse, et Sandra Vandorpe, directrice des ressources humaines de Belgocontrol, ont en commun un background financier. Le premier a exercé le rôle de contrôleur financier au Boston Consulting Group, avant d’évoluer comme directeur financier d’Inter Partner Assistance, devenu depuis Axa Assistance dont il a également été Regional CFO pour la zone Northern, Central & Eastern Europe. La seconde a débuté dans l’audit chez Arthur Andersen, avant de prendre le train des RH dans cette même société puis chez Deloitte, avant de rejoindre Belgacom où elle était responsable, entre autres, de l’engagement des collaborateurs.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Top Management, le réseau dédié aux dirigeants d’entreprise, a été fort inspiré de les réunir à l’occasion d’un Strategic Meeting consacré aux trajets de leadership. « Le monde est en pleine transformation à la suite de la crise financière et les entreprises doivent mobiliser leurs collaborateurs pour gérer et réussir le changement, explique Bauduin Auquier, Partner chez Agile Maker et président de séance. Elles ont donc besoin de leaders qui, au-delà d’une bonne gestion du quotidien, ont la capacité de comprendre le contexte changeant, de montrer le cap à suivre, de donner du sens et de créer le cadre permettant aux collaborateurs de faire émerger les bonnes solutions à leur niveau. »

Mais voilà, depuis des dizaines d’années, les entreprises consacrent des budgets plus que colossaux aux programmes de développement du leadership. « La question qu’on doit se poser, c’est : est-ce que ça marche ? Ou, autrement dit : en a-t-on réellement un retour sur investissement ? » Et, en fonction de la réponse qui émergera, faut-il continuer à organiser de tels programmes, les réaménager ou encore proposer d’autres dynamiques?

Le débat était ouvert… Lisez le compte-rendu des échanges dans HR Square n°3 du mars-avril 2015. Demandez un numéro d’essai gratuit à jens.ottoy@hrsquare.be ou prenez contact par téléphone au 02/515.07.60.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages