< Retour au sommaire

Le (jeune) retraité est moins accroché à l’âge légal de la retraite qu’on ne le croit

Un jeune retraité sur deux estime qu’il a dû prendre sa retraite ou préretraite trop jeune: il se sentait encore en forme pour poursuivre son travail. C’est un des enseignements de l’enquête Solidaris menée sur un échantillon de 636 personnes en retraite depuis moins de 5 ans. Mais la condition d'un maintien dans l'emploi tiendrait aussi à un aménagement du travail.

Les chercheurs de Solidaris ont également posé la question suivante: au moment de votre départ en retraite, combien d’années auriez-vous été prêt(e) à ajouter à votre carrière? Quel que soit l’âge du répondant, les réponses tournent autour de trois ans, avec une légère appétence supplémentaire pour poursuivre le travail chez les femmes. La question était toutefois assortie de la condition « moyennant aménagement du temps de travail ». 72% des répondants estimant par ailleurs que l’âge de la retraite doit être adapté selon la pénibilité du travail.

Un retraité sur quatre indique qu’il aurait travaillé au-delà de l’âge légal (65 ans) si on l’avait autorisé à le faire. L’argent est évoqué comme justification par une minorité de répondants – que l’on retrouve surtout parmi les moins favorisés. La principale motivation est plutôt à trouver dans la recherche d’un épanouissement personnel.

Les raisons justifiant une sortie anticipée du marché du travail sont le stress de la vie professionnelle (45%), suivi par l’aspiration de faire autre chose de sa vie et les frustrations de manquer de temps libre. Les répondants évoquent également la pénibilité du travail, le manque de reconnaissance des compétences, les problèmes de santé,…

Au lieu de mesures coercitives pour assurer le maintien à l’emploi, la grande majorité des sondés estiment qu’on devrait permettre au citoyen de décrocher « quand il le souhaite du moment qu’il a cotisé un certain nombre de mois durant toute sa carrière ». Des incitants comme la réduction du stress et de la pression, l’aménagement des horaires, l’adaptation des fonctions, seraient bien plus efficaces que des coups de bâton réglementaires…

Sources: Le Soir/RTL et Solidaris

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages