< Retour au sommaire

Le harcèlement moral au travail constitue un problème pressant

Plus d’un travailleur sur cinq (21,4%) serait victime d’au moins une forme de harcèlement moral une fois par mois, et 3,9% y sont même confrontés quotidiennement. Le harcèlement moral peut aller des rumeurs aux insultes et à l’isolement.

Ces chiffres ressortent d’une enquête du groupe IDEWE dans le cadre de laquelle plus de 25.000 travailleurs belges ont été interrogés. Elle démontre que l’environnement de travail joue un rôle prépondérant dans l’apparition du harcèlement moral. Les principales causes sont la pression au travail, les attentes contradictoires, l’insécurité de l’emploi et l’incertitude quant au rôle à endosser. Cette enquête indique dès lors qu’un travailleur sur quatre parmi ceux qui sont victimes d’au moins une forme de harcèlement moral chaque jour ne savent pas quel est exactement leur rôle au sein de l’entreprise; 22,5% indiquent qu’ils sont confrontés à des demandes contradictoires au travail, alors que 13,5% se sentent incertains quant à l’avenir de leur emploi. 6,6% indiquent vivre une pression (trop élevée) au travail.

Un environnement de travail agréable semble protéger les travailleurs contre le harcèlement moral. Les travailleurs qui se sentent soutenus par leurs collègues et dirigeants, sont autonomes et ont des possibilités de se développer, y sont moins confrontés. Parmi les travailleurs qui disent ne jamais être victimes de harcèlement moral, 42% sont régulièrement à presque toujours soutenus par les collègues et dirigeants, 42% disposent très régulièrement d’autonomie et 33% ont le sentiment de pouvoir évoluer. 
 
Un environnement de travail stressant rend les travailleurs vulnérables au harcèlement moral, soulignent les auteurs. D’une part, parce que les travailleurs stressés sont une cible facile. Les travailleurs sont épuisés par le stress. Par conséquent, ils peuvent plus difficilement se défendre contre un comportement négatif (par exemple, les rumeurs et les insultes). D’autre part, les travailleurs stressés tentent de réduire ce stress au travail (par exemple, en cherchant une distraction pour ne plus trop y penser). Par conséquent, ils peuvent transgresser les normes et valeurs au travail (par exemple, en termes de productivité). Ils deviennent alors une cible pour leurs collègues qui ne tolèrent pas cette transgression et veulent la sanctionner.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages