< Retour au sommaire

Le Forem et Actiris annoncent les 100 fonctions critiques en Wallonie et à Bruxelles

Le Forem a établi la nouvelle liste des fonctions critiques et métiers en pénurie pour la Wallonie. En 2019, 100 fonctions ont été identifiées, parmi lesquelles on retrouve 72 métiers en pénurie de main-d’œuvre. L’observatoire bruxellois de l’emploi et de la formation a fait le même exercice et annonce 100 métiers dans sa liste des fonctions critiques. C’est le même nombre que l’an dernier, mais 20 de plus qu’il y a 5 ans.

Chaque année, le Forem analyse en profondeur le marché de l’emploi en Wallonie afin d’avoir une vue précise de ses enjeux et besoins. Son expertise lui permet d’identifier les tensions sur le marché de l’emploi et d’établir une liste des fonctions critiques et des métiers en pénurie. Cette année, la liste reprend 100 métiers: 28 fonctions critiques et 72 métiers en pénurie. Le Forem réalise cette analyse à partir, d’une part, des données issues des offres d’emploi complétées par des informations de ses conseillers aux entreprises et, d’autre part, de la consultation d’experts externes en contact avec les besoins des entreprises. Par rapport à l’année dernière, 35 nouveaux métiers font leur apparition dans cette liste tandis que 23 métiers en sortent.

Cette liste permet également au Forem d’adapter son offre de formations. Sur les 273 formations proposées par le Forem, plus de 130 concernent des fonctions critiques. L’attention particulière portée à ces métiers et l’adaptation constante du catalogue de formations du Forem font qu’en 2018, 90% des fonctions critiques étaient couvertes par une formation dispensée par le Forem. Elles étaient 82% dans ce cas en 2017. Pour 2019, les membres du Comité de gestion du Forem souhaitent que 9.500 personnes puissent être formées à ces métiers.

Mieux faire connaitre les atouts des métiers en pénurie

Le Forem déploie des efforts importants afin de rapprocher les demandeurs d’emploi des métiers en pénurie. Pour y parvenir, il organise des séances d’information actives et interactives appelées « mardis d’avenir » qui permettent de s’essayer à ces métiers en tension de recrutement et de mieux connaitre les formations pour y accéder. Depuis le lancement de cette campagne d’information, 617 séances ont été organisées dans toute la Wallonie. Se former à un métier en pénurie représente un atout non négligeable dans sa recherche d’emploi, puisque que le taux d’insertion moyen à 12 mois pour ces formations est de 73,34%.

Des mesures pour encourager les futurs stagiaires

Pour encourager encore les demandeurs d’emploi à se former à l’un de ces métiers, le Ministre de l’Emploi et de la Formation, Pierre-Yves Jeholet, a décidé d’octroyer un nouvel incitant financier: l’Incitant+. Depuis le mois de septembre 2018, une prime de 350€ est octroyée aux demandeurs d’emploi qui ont entrepris et réussi une formation menant à une fonction critique ou à un métier en pénurie. En plus de ses 273 formations, le Forem peut mettre en place des formations sur-mesure pour les entreprises. Les formations Coup de poing pénurie ont pour objectif d’aider les entreprises, quelle que soit leur taille, à recruter des personnes compétentes grâce à la création d’une formation sur-mesure. Pour pouvoir lancer une formation Coup de poing pénuries, les entreprises doivent respecter plusieurs conditions: l’entreprise doit, seule ou à plusieurs, rechercher au minimum 8 personnes pour un même métier et s’engager à recruter au moins 80 % des demandeurs d’emploi formés avec succès. Depuis son lancement, 21 entreprises ont déjà bénéficié de ce dispositif.

Enseignants, infirmiers et informaticiens parmi les fonctions critiques à Bruxelles

Bruxelles est à la recherche urgente de candidats pour ces métiers (et 97 autres). Cette année, deux nouvelles fonctions critiques viennent s'ajouter à la liste: professeur de néerlandais en primaire et ouvrier de production spécialisé dans la transformation du caoutchouc. D’autres métiers, en revanche, disparaissent. C’est le cas de responsable logistique, d’agent de sécurité et aide comptable. Cela dit, d’années en années, ce sont souvent les mêmes fonctions qui reviennent. Qu'il s'agisse des professeurs, du personnel soignant, des informaticiens ou encore des ingénieurs. Difficile aussi à Bruxelles de recruter dans la vente (représentants et vendeurs) et dans la construction.

Chez Actiris, on le souligne par ailleurs: de nouvelles formations ont fait leur apparition cette année. Dès la rentrée prochaine, les chercheurs d’emploi pourront suivre des cours de dessinateur industriel, de chimie ou de gestion et comptabilité tout en percevant leurs allocations.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages