< Retour au sommaire

Le « bonheur au travail » mis à toutes les sauces

D’après une étude publiée par le cabinet Universum, ce serait en Belgique que le bonheur au travail serait le plus élevé, devant la Norvège et… le Costa Rica. Farfelu? Oui à découvrir les « indicateurs » utilisés. Les auteurs précisent en outre que ce type de recherche cible des profils intellectuels expérimentés qui ont peu de chance d’être affectés par le ralentissement économique…

On n’a jamais tant parlé de « bonheur au travail ». L’instrumentalisation de ce « concept » semble être sans limite et a d’ailleurs été sérieusement critiquée à l’occasion du colloque HR Public ‘Academics meet Practitioners’ consacré à la recherche de synergies entre bien-être et performance, ce 17 novembre dans les murs de l'IFA (compte-rendu à lire dans la prochaine édition de HR Square).

L’étude que vient de publier Universum (sur base d’un échantillon de 250.000 professionnels sur 55 marchés) ne semble pas de nature à convaincre ceux qui doutent de la pertinence de la mobilisation du concept « bonheur » dans l’entreprise et qui préfèrent parler de « bien-être au travail » ou de « qualité de vie au travail ». Ainsi, le Global Workforce Happiness Index est décrit dans l'étude comme « un outil mesurant la satisfaction du travailleur, sa disposition à recommander son employeur actuel et sa probabilité de changer de job dans un avenir proche ». Mis bout à bout, estiment les auteurs, « ces éléments représentent une mesure du bonheur du travailleur dans son job et dans sa carrière ».

Question: pourquoi parler de « bonheur » quand l’outil est en fait présenté comme unes simple mesure de la satisfaction au travail, de la fierté envers l’employeur et de la prédisposition à lui rester fidèle? Simple effet de mode, sans doute (lire à ce titre la critique de la « dictature du bonheur » de François Geuze). 

Pour les critères sondés par Universum, c’est donc la Belgique qui se place en tête avec un score de 33,41, devant la Norvège (32,32), le Costa Rica (31,98), le Danemark (31,53), l’Afrique du Sud (31,51), l’Autriche (30,40), la Suisse (30,35), la Grèce (30,31), la République tchèque (30,00) et la Russie (29,93). Mais encore?

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages