< Retour au sommaire

Le Belge est mécontent de son salaire

C’est ce qu’affirme Acerta sur base d’une enquête menée auprès de 2.000 travailleurs. Les chiffres de l’étude invitent toutefois à la nuance: un répondant sur trois a déclaré que son enveloppe salariale ne correspond pas à l’ensemble de ses tâches. Mais 60% estiment aussi que l’on ne tient pas compte de leurs prestations pour déterminer leur rémunération.

L’étude montre qu'une ancienneté de 4 ans marque un changement important pour le travailleur. Il devient alors moins satisfait de sa rémunération : alors que seuls 33% des travailleurs qui comptent moins de 5 ans de service se disent mécontents de leur rémunération, ce chiffre augmente à 43% chez les travailleurs qui comptent 5 à 10 ans d'ancienneté, pour s'améliorer ensuite à nouveau progressivement. Mais plus de 30 % des travailleurs qui ont plus de 20 ans d'ancienneté, restent encore insatisfaits à propos de leur enveloppe salariale. Le constat demeure identique même lorsque l'on se compare à d'autres. Plus de 30 % déclarent ne pas être rémunérés correctement en comparaison avec d'autres acteurs sur le marché du travail et en comparaison avec leurs collègues. 

Cette même enquête montre que le travailleur ne ressent pas que son salaire dépend de ses prestations. Près de six répondants sur dix estiment que l'on ne tient pas compte de leurs prestations pour déterminer leur rémunération. La majorité est dès lors rétribuée de manière standardisée, avec peu de marge pour les surprises tant que l'on exerce la même fonction. Cependant, plus de 70% des participants sont favorables à une rémunération entièrement ou partiellement basée sur les prestations individuelles. Il en ressort que les travailleurs ont plus confiance en eux-mêmes qu'en leurs collègues en matière de rémunération: lorsque l'on a demandé aux personnes interrogées si elles voulaient adapter leur rémunération aux résultats collectifs, la majorité (50,3 %) préfère refuser. Quand on leur demande quel pourcentage de leur rémunération annuelle pourrait dépendre de ces prestations, les personnes interrogées réagissent avec prudence: 74,4% souhaitent que maximum 20% de leur rémunération devienne variable.

Rémunération individualisée

Moins de la moitié des travailleurs déclarent être satisfaits de la composition de leur enveloppe salariale. Pourtant, près de 80% du même groupe de référence attachent de l'importance à la possibilité de pouvoir faire leurs propres choix quant à leur enveloppe salariale. Plus précisément, ils souhaitent dans ce cadre pouvoir faire des choix dans la proportion entre le salaire, les avantages extralégaux et les congés. La demande de systèmes de rémunération individualisés se précise par ailleurs lorsqu'on leur demande leur avis sur le compte carrière. Plus d'un tiers des participants déclarent qu'ils seraient disposés à économiser une partie de leur rémunération en espèces pour pouvoir l'échanger contre des jours de congé supplémentaires ultérieurement au cours de leur carrière. Les chiffres à ce sujet sont quasi identiques pour les hommes et les femmes.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages